for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Les espèces marines touchées par la marée noire sur l'île Maurice

Une image prise par un drone montre des pêcheurs sur un bateau alors qu'ils se portent volontaires près de la zone où le vraquier MV Wakashio s'est échoué. Les bénévoles qui tentent de nettoyer les plages de l'île Maurice souillées après l'échouage d'un vraquier japonais ont repêché mardi des cadavres d'espèces marines victimes des eaux mazoutées. /Photo prise le 11 août 2020/REUTERS/Reuben Pillay

NAIROBI (Reuters) - Les bénévoles qui tentent de nettoyer les plages de l’île Maurice souillées après l’échouage d’un vraquier japonais ont repêché mardi des cadavres d’espèces marines victimes des eaux mazoutées.

Le MV Wakashio a heurté un récif au sud-est de l’Etat de l’océan Indien le 25 juillet; on estime qu’un millier de tonnes de pétrole se sont déversées en mer depuis qu’une fuite s’est déclarée à bord.

Anguilles flottant à la surface de l’eau, étoiles de mer mazoutées, crabes et oiseaux de mer pris au piège par le liquide lourd, sombre et collant: la faune paie un lourd tribut à la marée noire.

“Nous ne savons pas ce qui va se passer, le navire risque de se fissurer encore plus”, a déclaré Yvan Luckhun, un bénévole nettoyant une plage.

Plusieurs fissures observées sur la coque du MV Wakashio, qui renferme toujours 2.000 tonnes de fioul dans ses réservoirs, menacent en effet de rompre, a expliqué lundi le Premier ministre mauricien, Pravind Kumar Jugnauth.

Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence.

La France a envoyé de l’île de la Réunion une vingtaine de tonnes de matériel et des experts.

Duncan Miriri; version française Camille Raynaud, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up