for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

A Beyrouth, Macron plaide pour des réformes, sinon "le Liban continuera de s'enfoncer"

Emmanuel Macron est arrivé jeudi en fin de matinée à Beyrouth, au surlendemain de la gigantesque explosion meurtrière de mardi, apportant un message de "soutien" tout en exhortant la classe politique libanaise à lancer les réformes nécessaires pour sortir le pays de la crise économique sans précédent qu'il traverse. /Photo prise le 23 juillet 2020/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron est arrivé jeudi en fin de matinée à Beyrouth, au surlendemain de la gigantesque explosion meurtrière de mardi, apportant un message de “soutien” tout en exhortant la classe politique libanaise à lancer les réformes nécessaires pour sortir le pays de la crise économique sans précédent qu’il traverse.

Quelques minutes après son arrivée, après avoir été accueilli par le président libanais, Michel Aoun, le chef de l’Etat français a précisé qu’il “souhait(ait) organiser la coopération européenne et plus largement la coopération internationale”.

Au-delà de la réponse immédiate à la catastrophe de mardi, Emmanuel Macron a fait part de son intention d’avoir un “dialogue de vérité” avec l’ensemble de la classe politique libanaise, qui porte une “responsabilité historique’ dans la crise “politique, morale, économique et financière” que traverse le pays.

“Si (les) réformes ne sont pas faites, le Liban continuera de s’enfoncer”, a-t-il prévenu.

Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up