for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Un institut danois recommande ne pas accélérer le déconfinement

L'institut public danois de recherche épidémiologique recommande mardi aux autorités de ne pas assouplir davantage les mesures de restriction destinées à endiguer la propagation du nouveau coronavirus, et de maintenir ainsi fermées les salles de concert et les boîtes de nuit. /Photo prise le 2 août 2020/REUTERS/AAP Image/Erik Anderson

COPENHAGUE (Reuters) - L’institut public danois de recherche épidémiologique recommande mardi aux autorités de ne pas assouplir davantage les mesures de restriction destinées à endiguer la propagation du nouveau coronavirus, et de maintenir ainsi fermées les salles de concert et les boîtes de nuit.

“Du point de vue sanitaire, je ne peux pas recommander d’aller de l’avant”, a déclaré Kare Mølbak, directeur de Statens Serum Institut, à l’hebdomadaire Ingeniøren, faisant référence à une plus grande ouverture de l’économie.

Le Danemark, qui a enregistré à ce stade 577 morts liés au COVID-19, a été l’un des premiers pays en Europe à assouplir les mesures de confinement en avril à la faveur d’une baisse des nouvelles infections. Mais depuis deux semaines, la tendance est repartie à la hausse.

La semaine dernière, 494 personnes ont été diagnostiquées positives contre 246 une semaine plus tôt, selon les données du Statens Serum Institut.

Kare Mølbak, qui jugeait encore en mai “très improbable” une deuxième vague épidémique, a répondu “oui” à la question de savoir si le Danemark devait interrompre la réouverture en cours.

Le gouvernement et le Parlement doivent entamer le 12 août les discussions en vue de la quatrième phase de déconfinement, qui concerne notamment les salles de concert et les boîtes de nuit.

Nikolaj Skydsgaard et Tim Barsoe; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up