for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Un soldat français tué dans un accrochage au Mali

PARIS (Reuters) - Un soldat français a été tué jeudi matin au Mali lors d’un accrochage avec des groupes armés, a annoncé la présidence de la République.

Deux autres militaires ont été blessés, ajoute le ministère de la Défense dans un communiqué.

L’accrochage s’est produit dans la région de Gossi, à 150 km à l’ouest de Gao, dans le centre du Mali, précise le ministère. “Son engin a sauté au contact d’un véhicule suicide chargé d’explosifs”, ajoute-t-il.

Tojohasina Razafintsalama, qui appartenait au 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, a péri “lors de combats contre les groupes armés terroristes, à la suite du déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé”, dit le communiqué de l’Elysée.

“Le Président de la République s’incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce militaire, mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France”, dit le communiqué.

L’armée française est engagée au Mali depuis janvier 2013 avec l’opération Serval puis, à partir de 2014, dans l’ensemble du Sahel dans le cadre de la mission Barkhane. Plus de soldats et engagés dans les rangs de l’armée française y ont perdu la vie, principalement au Mali.

Jean-Stéphane Brosse et Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up