for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: L'Espagne espère que la France ne fermera pas sa frontière

MADRID (Reuters) - L’Espagne espère que la France ne fermera pas leur frontière commune, alors que la reprise de l’épidémie de COVID-19 en Catalogne est en voie d’être maîtrisée, a déclaré mercredi la ministre espagnole du Tourisme.

L'Espagne espère que la France ne fermera pas leur frontière commune, alors que la reprise de l'épidémie de COVID-19 en Catalogne est en voie d'être maîtrisée, a déclaré mercredi la ministre espagnole du Tourisme. /Photo prise le 21 juin 2020/REUTERS/Albert Gea

“Au vu des dernières données que nous avons pour l’Aragon et la Catalogne, nous sommes un peu plus optimistes. La Catalogne a déjà réduit le nombre d’infections au cours des trois derniers jours”, a déclaré Reyes Maroto.

“Espérons qu’avec ces meilleurs chiffres, nous n’aurons pas à fermer une frontière qui pour nous est très importante pour la mobilité avec nos partenaires européens”, a-t-elle ajouté lors d’un événement organisé par l’agence de presse Europa Press.

Le Premier ministre français Jean Castex a dit samedi “suivre avec beaucoup d’attention” la recrudescence de l’épidémie liée au nouveau coronavirus en Catalogne.

Ces déclarations ont suscité l’inquiétude à Madrid, alors que la saison estivale s’annonce déjà fortement perturbée par les répercussions de la crise sanitaire dans un pays dont 12% du produit intérieur brut (PIB) dépend du tourisme.

Le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a précisé mercredi lors du compte-rendu du conseil des ministres que de nouvelles mesures pourraient être décidées lors d’un conseil de défense consacré au COVID-19 prévu vendredi.

“Il n’y a absolument rien d’exclu, il n’y a pas de tabou sur cette question (des frontières). Le seul objectif c’est de protéger au mieux les Français”, a-t-il précisé.

LA CATALOGNE AU COEUR DES INQUIÉTUDES

La Catalogne, région touristique du nord-est de l’Espagne, frontalière de la France, a été au coeur du rebond des nouvelles contaminations par le coronavirus SARS-CoV-2 observé depuis la levée du confinement national par Madrid le mois dernier.

Selon les données du ministère espagnol de la Santé, près de 7.000 nouvelles infections y ont été recensées au cours des deux dernières semaines, soit la moitié du bilan national pour cette période.

A Barcelone, la capitale régionale, les autorités ont réduit mardi le nombre de personnes autorisées à se rendre sur les plages, dans le sillage de la forte affluence constatée le week-end dernier malgré les consignes de restriction des déplacements à l’essentiel destinées à éviter une flambée des nouvelles contaminations, déjà en hausse.

Les nouveaux cas de contaminations identifiés en Catalogne s’inscrivent à la baisse depuis le pic de 1.226 nouvelles infections enregistré samedi, avec 994 cas dimanche, 70 lundi et 63 mardi.

Le ministre espagnol de la Santé Salvador Illa a précisé au Parlement que 224 foyers actifs de contamination (“clusters”) avaient été identifiés en Espagne, la plupart d’entre eux étant liés à des fêtes, à des réunions familiales ou aux activités de récolte des fruits.

Emma Pinedo, Paola Luelmo et Jose Elias Rodriguez; version française Jean-Stéphane Brosse et Myriam Rivet

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up