for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Hong Kong: L'UE dit préparer des mesures de représailles contre la Chine

L'Union européenne (UE) prépare des mesures de représailles contre la Chine en réponse à l'adoption de la nouvelle loi de sécurité à Hong Kong, a annoncé lundi son porte-parole diplomatique, précisant que ces mesures n'équivaudront probablement pas à des sanctions économiques. /Photo prise le 25 juin 2020/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne (UE) prépare des mesures de représailles contre la Chine en réponse à l’adoption de la nouvelle loi de sécurité à Hong Kong, a annoncé lundi son porte-parole diplomatique, précisant que ces mesures n’équivaudront probablement pas à des sanctions économiques.

Selon les diplomates, les Etats membres de l’UE sont largement favorables à des mesures de rétorsion, mais des sanctions sévères n’ont pas été discutées en détail en raison de l’opposition de plusieurs pays ayant des liens commerciaux étroits avec la Chine, comme la Grèce et la Hongrie.

“Nous avons convenu aujourd’hui d’élaborer une réponse coordonnée de l’Union européenne pour montrer notre soutien à l’autonomie et à la société civile de Hong Kong”, a déclaré Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, à l’issue d’une réunion des ministres de l’UE en charge de ces dossiers à Bruxelles.

“Cette réponse comprendra des mesures au niveau de l’Union européenne mais aussi des mesures relevant des compétences nationales des Etats membres dans le cadre d’une approche coordonnée”, a-t-il ajouté.

Il a déclaré que rien de spécifique n’avait été décidé mais que les ministres des Affaires étrangères de l’UE avaient discuté de la possibilité d’étendre à Hong Kong l’interdiction d’exporter des “technologies sensibles” de l’UE.

Les gouvernements de l’UE pourraient également revoir leurs accords d’extradition avec les autorités de Hong Kong, réviser leurs recommandations aux voyageurs, augmenter les bourses pour les étudiants de Hong Kong et offrir plus de visas aux habitants de la ville, a encore détaillé Josep Borrell.

Le diplomate a indiqué que les pays de l’UE pourraient annoncer des mesures séparément mais que le bloc européen a considéré sa réponse comme un ensemble à définir et à concrétiser “dans les prochains jours”.

Robin Emmott, Blandine Hénault pour la version française

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up