April 22, 2020 / 1:39 PM / a month ago

Climat, coronavirus: même combat, disent les écologistes

STOCKHOLM (Reuters) - Greta Thunberg et d’autres militants écologistes ont lancé un appel à combattre à la fois la crise sanitaire liée au coronavirus et la crise climatique, mercredi à l’occasion de la 50e Journée de la Terre.

Greta Thunberg (photo) et d'autres militants écologistes ont lancé un appel à combattre à la fois la crise sanitaire liée au coronavirus et la crise climatique, mercredi à l'occasion de la 50e Journée de la Terre. /Photo prise le 22 avril 2020/REUTERS/Jessica Gow/TT News Agency

“Cela nous rappelle que l’urgence climatique et environnementale est toujours là”, a souligné la jeune activiste suédoise. “Nous devons nous attaquer à ces deux crises à la fois.”

“Que cela nous plaise ou pas, le monde a changé, il est complètement différent de ce que nous connaissions il y a quelques mois et il ne sera probablement plus le même. Nous allons devoir choisir une nouvelle voie pour l’avenir”, a-t-elle ajouté lors d’un événement sur internet.

“Si un virus peut détruire des économies en quelques semaines, cela montre que nous ne réfléchissons pas sur le long terme et que nous ne prenons pas ces risques en considération.”

Les mesures de confinement adoptées par de nombreux pays pour freiner la propagation du virus SARS-CoV-2, qui a contaminé à ce jour plus de 2,54 millions de personnes dans le monde et fait plus de 177.000 morts, ont entraîné une baisse spectaculaire de la pollution dans certaines régions d’Europe et d’Asie. Mais de nombreux militants écologistes redoutent que cette éclaircie liée à l’arrêt de nombreuses activités économiques soit annulée par le retour au travail de millions de salariés à mesure que les restrictions seront levées.

BAISSE DE 6% DES ÉMISSIONS DE CO2 EN 2020

Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la crise sanitaire devrait engendrer une baisse de 6% des émissions de dioxyde de carbone en 2020, ce qui serait la plus forte baisse depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais, a souligné l'organisation dans un communiqué here, cette "réduction temporaire (...) ne remplace pas une action durable en faveur du climat".

Dans un message adressé aux gouvernements, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a souhaité que les plans de relance des économies prennent en compte la nécessité d’un développement respectueux de la planète.

“En ce Jour de la Terre, tous les yeux sont tournés vers la pandémie de COVID-19”, a-t-il dit. “Mais il y a une autre urgence, peut-être plus importante encore, la crise environnementale de notre planète.”

Peter Betts, ancien négociateur climat pour la Grande-Bretagne et l’Union européenne, juge grand le risque de voir certains Etats donner la priorité au redémarrage de l’économie et à la réduction du chômage, quitte à subventionner les industries polluantes.

Aux Etats-Unis, Donald Trump a préconisé mardi des mesures de soutien aux entreprises pétrolières et gazières, affectées par la chute des cours du brut qui résulte en partie de la crise économique engendrée par le coronavirus.

Selon une étude publiée pour la Journée de la Terre par le programme d’observation de la terre Copernicus de l’Union européenne, 2019 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en Europe. Onze des 12 années les plus chaudes jamais recensées sur le continent l’ont été après l’an 2000.

Simon Johnson, David Stanway, Xihao Jiang, Johan Ahlander, Matt Green, Emma Farge, Kate Abnett and Natalie Thomas; version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below