for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Macron espère un sommet "P5" dans les prochains jours, attend la réponse de Poutine

Emmanuel Macron a souhaité, dans une interview accordée à RFI diffusée mercredi, la tenue "dans les prochains jours" d'une visioconférence entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies afin d'appuyer un appel à un cessez-le feu mondial, précisant n'attendre que le feu vert de la Russie. /Photo prise le 8 avril 2020/REUTERS/Ludovic Marin

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a souhaité, dans une interview accordée à RFI diffusée mercredi, la tenue “dans les prochains jours” d’une visioconférence entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies afin d’appuyer un appel à un cessez-le feu mondial, précisant n’attendre que le feu vert de la Russie.

“Ce que nous souhaitons, c’est que pour la première fois sous cette forme ad hoc les cinq leaders du “P5” (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) puissent relayer l’appel” du secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres en faveur d’une trêve mondiale en pleine épidémie de coronavirus, a expliqué le chef de l’Etat français.

“Je souhaite que dans les prochains jours, nous puissions aller en ce sens”, a-t-il ajouté. “Le président (chinois) Xi Jinping m’a confirmé son accord, le président (américain) Trump m’a confirmé son accord, le Premier ministre (britannique) Boris Johnson m’a confirmé son accord”.

“Je pense qu’à coup sûr le président (russe) Poutine sera d’accord aussi”, a-t-il poursuivi, précisant qu’il s’entretiendrait dans les “prochaines heures” avec son homologue. “Le jour où il l’est, nous pouvons avoir cette visioconférence et donc relayer (l’appel au cessez-le-feu-NDLR) avec beaucoup de force et encore plus d’efficacité”.

A Moscou, le porte-parole du Kremlin a déclaré mercredi que les diplomates russes examinaient la proposition d’Antonio Guterres. “Dès lors que le travail sera terminé et fera l’objet d’un accord avec les partenaires, des déclarations correspondantes seront effectuées”, a dit Dmitri Peskov.

S’exprimant mardi selon l’agence RIA, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a pour sa part fait état d’un accord de principe sur la tenue d’un tel sommet, tout en ajoutant que la date et l’ordre du jour étaient encore en débat.

Marine Pennetier

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up