for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Près de 15.000 morts en France, le "plateau" confirmé

Le nombre de décès liés au coronavirus en France a augmenté de 574 en 24 heures pour atteindre 14.967 mais la tension sur les services de réanimation continue de diminuer, a annoncé lundi la Direction générale de la santé (DGS), confirmant que l'épidémie avait atteint une phase de "haut plateau". /Photo prise le 13 avril 2020/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - Le nombre de décès liés au coronavirus en France a augmenté de 574 en 24 heures pour atteindre 14.967 mais la tension sur les services de réanimation continue de diminuer, a annoncé lundi la Direction générale de la santé (DGS), confirmant que l’épidémie avait atteint une phase de “haut plateau”.

Elle a recensé 9.588 décès dans les établissements hospitaliers, soit 335 de plus que dimanche, et 5.379 dans les établissements sociaux et médico-sociaux dont les Ehpad, un chiffre en hausse de 239 en 24 heures.

Le nombre total de cas de contamination enregistrés a augmenté de 2.673 par rapport à dimanche pour atteindre 98.076, et 32.113 personnes sont actuellement hospitalisées, a précisé la DGS.

La France est le cinquième pays le plus touché au monde par la pandémie en nombre de cas selon le dernier bilan établi par Reuters mais le quatrième en nombre de décès derrière les Etats-Unis, l’Espagne et l’Italie.

Au cours des 24 dernières heures, 227 malades du Covid-19 ont été admis en réanimation en France, précise la DGS, mais le solde des admissions en réanimation est négatif pour le cinquième jour consécutif, le nombre des entrées ayant été inférieur de 24 à celui des sorties.

Au total, 6.821 patients nécessitent des soins en réanimation.

La DGS ajoute que plus de 27.700 personnes sont sorties guéries de l’hôpital depuis le débit de l’épidémie, un chiffre auquel il faut ajouter selon elle “les dizaines de milliers de personnes guéries en ville”.

“La dynamique constatée ces derniers jours semble ainsi se confirmer”, conclut la DGS: “l’impact de l’épidémie est majeur et la France se situe actuellement dans une phase de ‘haut plateau’.”

Marc Angrand et Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot et Marine Pennetier

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up