for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Avec le confinement, la mortalité routière en baisse de près de 40%

Le nombre de morts sur les routes en mars en France métropolitaine a baissé de près de 40% au mois de mars par rapport à mars 2019 dans le contexte du confinement obligatoire instauré pour tenter de freiner l'épidémie de coronavirus, a annoncé samedi la sécurité routière. /Photo prise le 3 avril 2020/REUTERS/Pascal Rossignol

PARIS (Reuters) - Le nombre de morts sur les routes en mars en France métropolitaine a baissé de près de 40% au mois de mars par rapport à mars 2019 dans le contexte du confinement obligatoire instauré pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus, a annoncé samedi la sécurité routière.

“En mars 2020 en France métropolitaine, selon les estimations de l’Observatoire national interministériel à la sécurité routière (ONISR), 154 personnes sont décédées sur les routes, contre 255 en mars 2019, soit 101 personnes tuées en moins (- 39,6%)”, peut-on lire dans un communiqué.

Le nombre d’accidents corporels a quant à lui baissé de 43,2% pour s’établir à 2.443 contre 4 298 en mars 2019, des baisses à inscrire dans le contexte du confinement qui a “bien évidement fortement réduit l’ensemble des déplacements”, estime la sécurité routière.

Pour autant, les forces de l’ordre et les radars ont sur la même période constaté “un nombre inquiétant de grands excès de vitesse”, supérieurs à 50 km/h au-delà de la vitesse autorisée, ajoute-t-elle.

Le confinement obligatoire a été instauré le 17 mars dernier en France pour tenter de contenir la progression de l’épidémie du coronavirus qui a fait selon le dernier bilan officiel plus de 13.000 morts. Il a été prolongé une première fois jusqu’au 15 avril et le sera de nouveau pour une durée encore non précisée.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up