for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Campagne de dépistage dans les Ehpad d'Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé vendredi le lancement d'une campagne de dépistage du nouveau coronavirus dans les Ehpad et maisons de retraite. /Photo prise le 10 avril 2020/REUTERS/Benoit Tessier

LYON (Reuters) - La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé vendredi le lancement d’une campagne de dépistage du nouveau coronavirus dans les Ehpad et maisons de retraite.

Ce “plan d’urgence en faveur des personnes âgées” prévoit le dépistage systématique de tous les pensionnaires de ces établissements ainsi que leur personnel, a expliqué Laurent Wauquiez, président LR de la région, lors d’une conférence de presse.

“Avec l’Agence régionale de santé qui va piloter l’opération, on est en mesure de tester l’ensemble des maisons de retraites et des Ehpad, ce qui fait 130.000 personnes”, a-t-il précisé.

Les tests seront fournis par les laboratoires BioMérieux, dont le siège est installé à Marcy-L’Etoile près de Lyon.

“BioMérieux a accepté de nous mettre ces tests de côté qui vont nous permettre de mener cette grande campagne de protection de nos ainés dans cette crise”, a ajouté Laurent Wauquiez.

Vingt-quatre laboratoires, privés ou hospitaliers, seront associés à l’opération pour l’analyse des prélèvements. Ils devraient permettre d’isoler les personnes infectées pour éviter la contamination massive des établissements.

La campagne de détection du COVID-19 doit commencer dès la semaine prochaine avec 15.000 premiers tests et se poursuivre les semaines suivantes.

Le coût de cette campagne de tests est évalué à 13 millions d’euros, “financés sur les fonds du PIC (Plan d’Investissement dans les Compétences) en lien avec Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, qui a donné son feu vert”, a ajouté Laurent Wauquiez.

Selon l’ARS, 685 décès ont été répertoriés dans les hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes et 2.962 personnes sont toujours hospitalisées. L’ARS ne fournit pas de bilan pour les Ehpad.

Catherine Lagrange, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up