February 25, 2020 / 10:23 AM / a month ago

Allemagne: Le dirigeant de la Rhénanie brigue la tête de la CDU

BERLIN (Reuters) - Le ministre-président du Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie Armin Laschet a annoncé mardi sa candidature pour la présidence de l’Union chrétienne-démocrate allemande (CDU), le parti conservateur de la chancelière Angela Merkel.

Le ministre-président du Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie Armin Laschet (photo) a annoncé mardi sa candidature pour la présidence de l'Union chrétienne-démocrate allemande (CDU), le parti conservateur de la chancelière Angela Merkel. /Photo prise le 25 février 2020/REUTERS/Annegret Hilse

Après la démission début février de sa présidente, Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée “AKK” et dauphine désignée d’Angela Merkel, la CDU doit choisir son nouveau chef de file lors d’un congrès extraordinaire prévu le 25 avril à Berlin.

Armin Laschet, qui dirige le Land le plus peuplé d’Allemagne, est largement considéré comme le candidat de la continuité.

Il a annoncé sa candidature lors d’une conférence de presse.

Présent à ses côtés, le ministre de la Santé, Jens Spahn, un temps pressenti, a déclaré qu’il ne comptait pas se lancer dans la course à la présidence de la CDU mais qu’il soutiendrait Armin Laschet.

Un premier candidat s’est déjà lancé dans la course à la succession d’AKK la semaine dernière: Norbert Röttgen, l’actuel président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag.

Rival de longue date d’Angela Merkel, l’homme d’affaires Friedrich Merz doit également participer à une conférence de presse dans la matinée. Il a quitté le géant de la gestion d’actifs BlackRock pour se consacrer à la politique.

Après près de 15 ans à la tête de la première économie européenne, Angela Merkel ne compte pas se présenter lors des législatives d’octobre 2021.

Le prochain dirigeant de la CDU sera bien placé pour être le candidat du bloc conservateur à la chancellerie, même si l’alliée bavaroise de la CDU, l’Union chrétienne sociale (CSU), aura son mot à dire et pourrait préférer proposer son propre président, Markus Söder.

Avec le congrès extraordinaire du 25 avril, la CDU espère tourner la page de la période de fortes turbulences ayant conduit à la démission d’AKK.

Le bloc conservateur CDU-CSU est actuellement au pouvoir dans le cadre d’une “grande coalition” avec les sociaux-démocrates allemands du SPD.

Andreas Rinke, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below