February 24, 2020 / 7:12 PM / 5 months ago

Ghosn: Renault partie civile dans l'enquête relative à Versailles

Renault a annoncé lundi s'être constitué partie civile et se réserver la possibilité de solliciter des dommages et intérêts après l'ouverture d'une information judiciaire visant entre autres Carlos Ghosn sur l'organisation de deux soirées au château de Versailles. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé lundi s’être constitué partie civile et se réserver la possibilité de solliciter des dommages et intérêts après l’ouverture d’une information judiciaire visant entre autres Carlos Ghosn sur l’organisation de deux soirées au château de Versailles.

“(...) la société Renault SAS s’est constituée partie civile afin de faire valoir ses droits et continuera à coopérer pleinement avec les autorités judiciaires”, déclare le constructeur automobile dans un communiqué.

“Elle se réserve, en outre, la possibilité de solliciter des dommages et intérêts en fonction de l’issue des investigations en cours”, ajoute-t-il.

Le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) a annoncé le 19 février l’ouverture d’une information judiciaire, notamment pour abus de biens sociaux, afin de déterminer, entre autres, si Carlos Ghosn a en connaissance de cause utilisé les ressources du groupe automobile à des fins privées.

L’ancien patron de Renault-Nissan rejette ces soupçons.

Jean-Stéphane Brosse et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below