October 5, 2019 / 2:46 PM / 14 days ago

L'auteur de l'attaque à la préfecture présentait des signes de radicalisation

L'attaque qui a fait quatre morts à la préfecture de police de Paris jeudi apparaît préméditée et son auteur présentait des signes de radicalisation religieuse, a déclaré samedi le procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard. /Photo prise le 3 octobre 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L’attaque qui a fait quatre morts à la préfecture de police de Paris jeudi apparaît préméditée et son auteur présentait des signes de radicalisation religieuse, a déclaré samedi le procureur de la République antiterroriste.

Jean-François Ricard a décrit pendant une conférence de presse un “périple” de sept minutes entre le moment où le suspect, Mickaël H., est revenu à son bureau après avoir acheté deux couteaux, et celui où il a été “neutralisé” par un gardien de la paix.

Le suspect, converti à l’islam depuis une dizaine d’années, a échangé 33 sms à caractère religieux avec son épouse avant d’acheter les couteaux qui lui ont servi à commettre ses crimes, a précisé le procureur.

L’enquête a en outre permis de “faire apparaître des contacts entre l’auteur des faits et plusieurs individus susceptibles d’appartenir à la mouvance islamiste salafiste”, a poursuivi Jean-François Ricard, ajoutant que “plusieurs témoignages ont fait apparaître que le suspect aurait adhéré à une vision radicale de l’islam”.

Ces éléments ont justifié que le Parquet national antiterroriste se saisisse de l’affaire, a-t-il conclu.

Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below