September 11, 2019 / 5:01 PM / 4 days ago

Ndiaye "très interrogative" sur le "mode de vie européen"

PARIS (Reuters) - La porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye s’est dite mercredi “très interrogative” concernant l’intitulé du portefeuille du nouveau commissaire européen chargé des migrations et de la protection du “mode de vie européen”.

La porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye s'est dite mercredi "très interrogative" concernant l'intitulé du portefeuille du nouveau commissaire européen chargé des migrations et de la protection du "mode de vie européen". /Photo prise le 1er avril 2019/REUTERS/Ludovic Marin

“Cet intitulé interroge”, a-t-elle déclaré lors du compte rendu du conseil des ministres à l’Elysée. “Mais je crois que le périmètre de ce portefeuille ne diffère pas de celui qui était dans la mandature précédente”.

“Sur ce qui sera la feuille de mission du commissaire grec, il aura l’occasion de la présenter devant les eurodéputés et donc les eurodéputés pourront l’interroger sur cet intitulé”, a-t-elle ajouté. “Il aura à s’expliquer et à indiquer les raisons qui conduisent à avoir cet intitulé-là”.

“Moi je suis évidemment très interrogative sur la nature de cet intitulé, ce n’est pas forcément celui qu’à titre personnel j’aurais choisi”, a-t-elle poursuivi.

Fonctionnaire de longue date auprès de la Commission européenne, le Grec Margaritis Schinas a été chargé mardi de “protéger notre mode de vie européen” dans le cadre de la présentation de la nouvelle commission qui entrera en fonction le 1er novembre sous la houlette de l’Allemande Ursula von der Leyen.

“Notre mode de vie européen, c’est s’accrocher à nos valeurs”, a expliqué l’ancienne ministre allemande de la Défense lors de sa conférence de presse. “La beauté de la dignité de chaque être humain est l’une des plus précieuses valeurs”.

L’intitulé de son portefeuille a provoqué un début de polémique, certains élus et ONG y voyant une rhétorique empruntée à l’extrême droite. “Pourquoi la migration est dans ce portefeuille? Nous avons besoin de protection pour notre démocratie, contre le changement climatique, etc. - pas contre les migrants”, a tweeté la Confédération européenne des syndicats.

Cela “crée un amalgame qui n’est pas acceptable”, a renchéri le député La République en marche (LaRem) et président de la commission des Affaires européennes à l’Assemblée, Pieyre-Alexandre Anglade. “Il est souhaitable que son nom change rapidement pour plus de clarté.”

Pour l’eurodéputé Europe Ecologie-Les Verts (EELV) David Cormand, “un vent mauvais souffle sur notre continent” et le “champ lexical qui nourrit l’imaginaire de ‘la guerre de civilisation’ légitime le fantasme du ‘grand remplacement’.”

Interrogé à ce sujet mercredi matin sur France Inter, l’eurodéputé du Rassemblement national Jordan Bardella a estimé que les mots pour décrire le portefeuille étaient “agréables, sympathiques”.

“Maintenant, ce qu’il faut regarder c’est la politique que met en oeuvre l’Union européenne”, a-t-il dit. “C’est de la communication (...) et je crains que cela change peu de choses de manière concrète”.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below