September 6, 2019 / 4:49 AM / 3 months ago

Peine de prison pour un opposant russe ayant manifesté régulièrement

MOSCOU (Reuters) - Un tribunal de Moscou a condamné jeudi un opposant russe à quatre ans d’emprisonnement pour sa participation “répétée” à des manifestations interdites par les autorités, en vertu d’une loi très critiquée selon laquelle toute manifestation - violente ou non - constitue une infraction pénale.

Konstantin Kotov, un programmeur informatique âgé de 34 ans, a “méprisé les principes constitutionnels de base” en continuant à prendre part à des manifestations interdites, a déclaré le tribunal.

Prendre part à au moins deux rassemblements non autorisés dans une période de 180 jours n’est plus puni par une simple amende et constitue une infraction pénale depuis les manifestations de masse à Moscou qui ont suivi l’élection à la présidence de Vladimir Poutine en 2012.

Les autorités ont cependant limité le recours à cette loi depuis la décision de la Cour suprême en 2017 de libérer l’opposant Ildar Dadin, premier activiste à avoir été emprisonné après l’adoption de la loi.

Kotov est le cinquième manifestant en trois jours à être condamné à une peine d’emprisonnement pour sa participation aux rassemblements organisés en amont de l’élection de l’assemblée de Moscou dimanche, pour laquelle des candidats de l’opposition ont été exclus.

Les quatre autres manifestants ont été condamnés pour des violences à l’égard d’officiers de police.

Dmitry Madorsky; Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below