September 2, 2019 / 4:08 PM / 2 months ago

Villani affirme n'agir ni contre Macron, ni contre LaRem

PARIS (Reuters) - Cédric Villani, qui dira mercredi s’il lance ou non une candidature dissidente de celle de Benjamin Griveaux pour les élections municipales à Paris, n’agit ni contre Emmanuel Macron, ni contre la République en marche (LaRem), affirme lundi son entourage.

Cédric Villani, qui dira mercredi s'il lance ou non une candidature dissidente de celle de Benjamin Griveaux pour les élections municipales à Paris, n'agit ni contre Emmanuel Macron, ni contre la République en marche (LaRem), affirme lundi son entourage. /Photo prise le 4 juillet 2019/REUTERS/Régis Duvignau

Benjamin Griveaux, qui a obtenu en juillet l’investiture du parti présidentiel, et Cédric Villani ont engrangé ces derniers jours de nouveaux soutiens publics en vue du scrutin de mars 2020 dans la capitale, qui pourrait virer à la guerre fratricide entre les deux députés issus de LaRem.

“Cédric Villani a assuré aujourd’hui à Emmanuel Macron et (au Premier ministre-NDLR) Edouard Philippe que sa possible candidature alternative à Paris ne serait pas l’expression d’une défiance à leur égard”, a dit à Reuters un membre de l’entourage du mathématicien, élu député de l’Essonne en 2017.

Selon cette même source, Cédric Villani s’est également adressé au délégué général de LaRem, Stanislas Guerini, ainsi qu’à Benjamin Griveaux, qui lui avait écrit, pour leur dire “qu’il ne s’exprimerait pas contre La République en marche”.

Benjamin Griveaux a proposé à Cédric Villani de participer à son projet et des ténors de la majorité, dont le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, ont mis en garde contre le danger d’une division face à la maire socialiste sortante Anne Hidalgo, dont la candidature ne fait guère de doute.

GRIVEAUX ÉCRIT AUX “MARCHEURS”

Dans une lettre envoyée lundi aux militants “marcheurs” dont Reuters a consulté une copie, Benjamin Griveaux regrette par avance la décision de son collègue mathématicien.

“Après l’intense campagne médiatique des derniers jours, il apparaît désormais plus que probable que Cédric Villani annonce mercredi sa candidature à Paris”, écrit-il. “Si tel devait être le cas, je le regretterais. Je regretterais cette décision de partir en solitaire malgré l’engagement qu’il avait pris à maintes reprises de respecter le choix de la Commission nationale d’investiture.”

“Je suis convaincu qu’un marcheur sincère peut s’égarer, mais il finit toujours par retrouver le chemin du collectif”, ajoute l’ancien porte-parole du gouvernement.

Cédric Villani “a exprimé sa volonté que les Parisiennes et les Parisiens puissent se rassembler autour d’un projet d’avenir et novateur”, a fait savoir son entourage, sans dévoiler les intentions du scientifique, qui s’exprimera mercredi soir.

Dimanche sur BFM TV, le président du groupe LaRem à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, soutien de Benjamin Griveaux, s’est dit hostile à toute idée de sanction de LaRem à l’égard de Cédric Villani.

“Si on veut penser au rassemblement, le meilleur moyen de le préparer n’est certainement pas de créer des clivages par des sanctions et des divisions”, a expliqué le député de Paris. “Je suis contre toute forme d’exclusion ou de sanction vis-à-vis de Cédric Villani ou vis-à-vis de ses éventuels soutiens”.

Elizabeth Pineau, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below