August 29, 2019 / 9:16 PM / 3 months ago

Indices d'une présence humaine en Amérique il y a 16.000 ans

WASHINGTON (Reuters) - Des outils de pierre et des fragments d’os d’animaux datant d’environ 16.000 ans ont été découvert dans l’Idaho aux Etats-Unis et sont peut-être la preuve la plus ancienne d’une présence humaine sur le continent américain, selon une étude parue dans la revue Science.

Des outils de pierre et des fragments d'os d'animaux datant d'environ 16.000 ans ont été découvert dans l'Idaho aux Etats-Unis et sont peut-être la preuve la plus ancienne d'une présence humaine sur le continent américain. /Photo diffusée le 29 août 2019/REUTERS/Loren Davis/Oregon State University

L’âge de ces vestiges, découverts sur le site archéologique de Cooper’s Ferry, dans le bassin supérieur du Columbia, un fleuve qui se jette dans le Pacifique, a été daté au carbone 14.

D’immenses couches de glace recouvraient alors l’Amérique du Nord. La faune était constituée de mammouths, d’ours géants, de chevaux, de bisons et autres mammifères.

Parmi les objets les plus anciens découverts sur le site figurent quatre outils en pierre tranchante utilisés pour couper et gratter ainsi que 43 éclats de pierre résultant de la fabrication d’outils, ainsi que des fragments d’os d’animaux et de dents de cheval.

Du charbon de bois, des roches fissurées par le feu, un foyer et des traces de préparation des aliments, ont également été trouvés sur le site.

Sur la base de ces preuves, on estime que des populations ont habité pour la première fois dans ce lieu, situé au sud de la calotte glacière présente à l’époque, il y a entre 15.300 et 16.600 ans, pour y revenir plusieurs fois jusqu’à il y a environ 13.300 ans, explique Loren Davis, professeure d’anthropologie à l’Université de l’Oregon, qui a dirigé l’étude parue dans Science.

LIEN CULTUREL

“Le site de Cooper’s Ferry contient les plus anciennes preuves archéologiques datées au carbone 14 en Amérique”, ajoute-t-elle.

Notre espèce est apparue pour la première fois en Afrique il y a environ 300.000 ans pour ensuite essaimer sur la planète. Il y a un débat au sein de la communauté scientifique sur le moment où les humains sont arrivés en Amérique, en passant par ce qui est aujourd’hui le détroit de Béring.

Les objets découverts dans l’Idaho renforcent ceux qui pensent que la migration initiale vers le continent américain s’est plutôt faite le long de la côte Pacifique.

“Les personnes qui occupaient le site de Cooper’s Ferry avaient un mode de vie de chasseurs-cueilleurs, très certainement en petits groupes, probablement de moins de 25 personnes, qui effectuaient plusieurs déplacements chaque année pour accéder aux ressources clés dès qu’elles étaient disponibles”, commente Loren Davis.

Certaines pointes de projectiles en pierre, qui étaient semble-t-il fixées aux extrémités de lances ou de flèches, ressemblent beaucoup à des objets découverts dans le nord du Japon, qui sont un peu antérieurs à ceux du site de Cooper’s Ferry.

“Notre l’hypothèse est que cela pourrait indiquer un lien culturel entre les premiers peuples qui vivaient sur le pourtour nord du Pacifique”, explique Loren Davis. “Et que ces trouvailles technologiques traditionnelles se sont propagées à partir de l’Asie du Nord-Est vers l’Amérique du Nord quand la dernière période glaciaire a pris fin.”

Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below