August 22, 2019 / 2:53 PM / 24 days ago

Brexit: Merkel s'explique sur les 30 jours évoqués mercredi

LA HAYE (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a précisé jeudi qu’elle n’avait pas donné 30 jours mercredi à la Grande-Bretagne pour trouver une solution au problème du “backstop” irlandais, mais qu’en donnant ce chiffre, elle avait souhaité souligner le peu de temps qu’il restait avant le Brexit.

La chancelière allemande Angela Merkel a précisé jeudi qu'elle n'avait pas donné 30 jours mercredi à la Grande-Bretagne pour trouver une solution au problème du "backstop" irlandais, mais qu'en donnant ce chiffre, elle avait souhaité souligner le peu de temps qu'il restait avant le Brexit. /Photo prise le 22 août 2019/REUTERS/Piroschka van de Wouw

La date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a été fixée au 31 octobre.

Le “backstop” ou “filet de sécurité” a été inscrit dans l’Accord de retrait négocié entre le Royaume-Uni et l’Union européenne en novembre dernier pour empêcher le retour d’une frontière physique entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande. Dublin estime que ce “filet de sécurité” est essentiel au maintien de la paix sur l’île.

Or, le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a dit à plusieurs reprises qu’il voulait bien un accord de sortie mais qu’il ne voulait pas de la clause de “backstop” négociée par celle qui l’a précédé, Theresa May.

Angela Merkel a laissé entendre mercredi que la Grande-Bretagne et l’Union européenne pourraient trouver d’ici un mois un terrain d’entente sur la question du “filet de sécurité” entre les deux Irlandes.

“Le backstop a toujours été une solution par défaut jusqu’à ce que ce problème soit résolu (...)”, a-t-elle dit mercredi. “On a dit que nous trouverions probablement une solution dans deux ans. Mais nous pourrions également en trouver une dans les 30 prochains jours, pourquoi pas?”

Elle a précisé sa pensée jeudi lors d’une conférence de presse à La Haye.

“J’ai dit que ce que l’on peut réaliser en trois ou deux ans peut également être réalisé en 30 jours. Pour le dire mieux, on doit dire que l’on peut également le faire pour le 31 octobre”, a déclaré Angela Merkel.

“Il ne s’agit pas de 30 jours. Les 30 jours ont été cités à titre d’exemple pour souligner le fait que nous devons atteindre cet objectif dans un court délai, car la Grande-Bretagne a déclaré vouloir quitter l’Union européenne le 31 octobre”, a-t-elle insisté.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu’un nouvel Accord sur le Brexit était impossible à négocier en un mois.

Toby Sterling et Anthony Deutsch; Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below