August 19, 2019 / 11:57 AM / in 2 months

Explosion d'une bombe en Irlande du Nord, pas de victime

BELFAST (Reuters) - Un engin a explosé lundi près de la frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande avec l’intention manifeste de tuer des officiers de police qui intervenaient sur les lieux d’une autre affaire, ont indiqué les forces de l’ordre nord-irlandaises.

La responsabilité de cette attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat. L’explosion s’est produite près d’un axe routier fréquenté du comté de Fermanagh, à proximité de l’endroit où des policiers enquêtaient sur un engin suspect découvert samedi.

Le nombre d’attaques visant les forces de police d’Irlande du Nord est en hausse depuis quelques mois, fomentées par des activistes opposés à la présence britannique et aux accords de paix de 1998 qui ont mis fin à trois décennies de violences communautaires dans cette province.

Les polices nord-irlandaise et irlandaise estiment que ce genre d’incidents seraient appelés à se multiplier si une frontière physique devait être rétablie à la faveur du Brexit.

Le chef adjoint de la police nord-irlandaise, Stephen Martin, a dit ne pas être en mesure d’établir si l’incident de lundi avait un lien avec le Brexit.

Malgré tout les incertitudes entourant la sortie britannique de l’Union européenne et le blocage des institutions en Irlande du Nord coïncident avec un regain des tensions et des incidents.

“Nous en sommes à six attaques pour tuer des officiers de police depuis le début de l’année. Quand on fait le bilan, on se dit qu’il y a un temps pour la réflexion et un temps pour s’interroger sur le genre de société dans laquelle nous voulons vivre”, a déclaré Martin devant la presse.

“Nous sommes nombreux à penser que ces choses sont en train de s’enraciner et que les progrès que nous avions accomplis sont en train d’être un peu perdus”, a-t-il ajouté.

La police nord-irlandaise a indiqué qu’elle soupçonnait l’IRA de la Continuité ou la Nouvelle-IRA, deux groupes nationalistes qui ont revendiqué plusieurs attaques récentes.

La police nord-irlandaise estime que les militants catholiques sont les artisans d’une tentative d’attaque avortée le mois dernier à Craigavon. Ils seraient également responsables de la tentative manquée d’attentat à la bombe contre la voiture d’un officier de police à Belfast en juin.

L’explosion de lundi a été condamnée par les nationalistes irlandais et par les unionistes. Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a déclaré qu’il n’y avait aucune excuse pour ce genre “d’actes lâches”.

Ian Graham, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below