August 1, 2019 / 8:22 AM / 3 months ago

Yémen: Attaque des Houthis contre un défilé militaire, 32 morts

ADEN (Reuters) - Au moins 32 personnes, dont un général de l’armée, ont été tuées dans un tir de missile et une attaque de drone menée par des miliciens chiites houthis alignés sur l’Iran contre un défilé militaire à Aden, principale ville du sud du Yémen et siège du gouvernement soutenu par l’Arabie saoudite.

Au moins 32 personnes, dont un général de l'armée, ont été tuées dans un tir de missile et une attaque de drone menée par des miliciens chiites houthis alignés sur l'Iran contre un défilé militaire à Aden, principale ville du sud du Yémen et siège du gouvernement soutenu par l'Arabie saoudite. /Photo prise le 1er août 2019/REUTERS/Fawaz Salman

Un journaliste de Reuters a vu neuf corps sur le sol après l’explosion qui s’est produite dans un camp militaire des forces yéménites soutenues par les Emirats arabes unis (EAU), membres de la coalition conduite par les Saoudiens en lutte contre les Houthis.

Des sources médicales et sécuritaires ont avancé un bilan de 32 tués.

Une source militaire progouvernementale a précisé que le général Muneer al Yafee, membre de l’état-major, avait péri dans l’attaque.

“L’explosion s’est produite derrière le podium sur lequel la cérémonie se déroulait au camp militaire d’Al Djalaa dans le quartier de Bouraïka à Aden”, a dit le journaliste de Reuters.

“Des soldats pleuraient sur ce qui semblait être le corps du membre de l’état-major”, a-t-il ajouté.

Le général Yafee descendait de l’estrade pour accueillir un invité lorsque l’explosion s’es produite. Des drapeaux de l’ancien Yémen du Sud et des Etats membres de la coalition internationale avaient été hissés pour l’occasion et une fanfare militaire attendait de jouer au moment de l’attaque.

La chaîne Al Massirah des miliciens houthis a précisé que les insurgés avaient tiré un missile balistique à moyenne portée et avaient utilisé un drone armé contre le défilé.

Ce défilé “devait servir à préparer une offensive contre Taëz et Dalea”, deux provinces tenues par les rebelles chiites, a ajouté la chaîne de télévision.

L’organisation humanitaire Médecins sans frontières (MSF) a par ailleurs fait état d’une explosion qui a touché un poste de police dans un autre quartier d’Aden. MSF fait état de dix morts et de seize blessés.

Sur Twitter, l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Yémen, Mohammed bin Saeed Al Jabir, et le Premier ministre yéménite, Maeen Abdulmalik Saeed, ont accusé l’Iran d’être derrière ces deux attaques.

Fawaz Salman et Mohammed Ghobari, avec Mohammed Mokhashef, Sylvia Westall et Asma Alsharif; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below