July 29, 2019 / 3:20 PM / 21 days ago

Une touriste victime collatérale d’un règlement de comptes dans le Var

L’une des trois victimes décédées dimanche soir dans une fusillade à Ollioules (Var) est une touriste d’une cinquantaine d’années tuée par balle perdue lors d’un probable règlement de comptes sur fond de trafic de drogue, a indiqué lundi le parquet de Toulon. /Photo prise le 22 janvier 2019/REUTERS/Benoit Tessier

TOULON (Reuters) - L’une des trois victimes décédées dimanche soir dans une fusillade à Ollioules (Var) est une touriste d’une cinquantaine d’années tuée par balle perdue lors d’un probable règlement de comptes sur fond de trafic de drogue, a indiqué lundi le parquet de Toulon.

“Vers 19 heures 30, quatre personnes ont été victimes de tir d’arme à feu sur une aire de lavage de la commune d’Ollioules. Trois personnes sont décédées à la suite de ces tirs et une blessée”, a indiqué le procureur adjoint de la République de Toulon Dominique Mirkovic, en conférence de presse.

La vacancière, originaire de Vesoul (Haute-Saône), était sur un scooter. Son mari, qui conduisait le véhicule a été blessé au bras. Ses jours ne sont cependant pas en danger.

Les deux autres victimes, qui étaient probablement les cibles des deux tueurs, sont deux hommes de 29 et 30 ans originaires de La Seyne-sur-Mer (Var) et d’Ollioules et sont connus de la justice.

L’un d’entre eux portait une sacoche contenant un pistolet automatique 7.65 chargé mais non chambré, 200 grammes de résine de cannabis et de l’argent liquide.

Ils sont décédés de leurs blessures après leur transport à l’hôpital.

“La piste du règlement de comptes est effectivement privilégiée, non seulement par le mode opératoire mais aussi compte tenu de la personnalité des deux victimes directement visées”, a-t-il poursuivi. “On peut parler de guerre des gangs.”

Arrivés à pied, les deux tireurs ont ouvert le feu avec un fusil d’assaut de type Kalachnikov et un pistolet 9 mm avant de s’enfuir. Près d’une cinquantaine de douilles ont été découvertes sur les lieux par les enquêteurs de l’antenne toulonnaise de la police judiciaire de Marseille.

Le juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille a été saisie de cette enquête pour “assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs”.

Marc Leras, édité par Caroline Pailliez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below