July 25, 2019 / 7:02 PM / 2 months ago

Algues vertes: Jadot dénonce "la situation dramatique" de la Bretagne

Les élus écologistes Yannick Jadot (photo) et Delphine Batho ont dénoncé jeudi une "situation dramatique" en Bretagne dont le littoral est de nouveau souillé depuis des semaines par des marées d'algues vertes. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

SAINT-BRIEUC, Côtes-d’Armor (Reuters) - Les élus écologistes Yannick Jadot et Delphine Batho ont dénoncé jeudi une “situation dramatique” en Bretagne dont le littoral est de nouveau souillé depuis des semaines par des marées d’algues vertes.

Après plusieurs années de relative reflux, d’abondantes quantités d’algues vertes, nées notamment des nitrates d’origine agricole dans les cours d’eau, se sont déposées dans la baie de Saint-Brieuc, entraînant la fermeture de plusieurs plages en pleine saison estivale.

Deux cents à 300 personnes s’étaient rassemblées jeudi près de la baie pour manifester leur inquiétude face à ce phénomène auquel les associations environnementales imputent des décès.

“La Bretagne vit une situation dramatique qui provoque des accidents, des décès”, a déclaré Yannick Jadot, député européen Europe-Ecologie-Les Verts (EELV), en marge de ce rassemblement.

“C’est toute une région qui est profondément abîmée par un modèle agricole qui détruit ses paysans, son environnement, son alimentation”, a-t-il ajouté.

L’élu a réclamé une remise à plat « complète » du plan de cinq milliards d’euros prévu par le gouvernement pour l’agriculture, mettant en cause un programme qui va « plus dans le béton » et le modèle productiviste que dans « la reconstruction d’un modèle où les paysans vivent bien ».

Delphine Batho a déploré “un véritable tsunami de marées vertes alors que les solutions – pour les combattre – sont connues depuis longtemps”.

Les deux députés ont également apporté leur soutien à la famille d’un jogger retrouvé mort en 2016 dans une zone envahie d’algues vertes. Celle-ci a saisi la justice à la mi-juillet pour demander une indemnisation et la reconnaissance de la responsabilité des pouvoirs publics, qui n’avaient pas signalé les dangers potentiels de la zone où ce sportif de 50 ans avait été retrouvé.

Les associations estiment que les algues vertes en décomposition sur le littoral, qui dégagent du sulfure d’hydrogène, un gaz susceptible de provoquer la mort en quelques minutes, pourraient être la cause de plusieurs décès restés inexpliqués en Bretagne.

Pierre-Henri Allain, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below