July 22, 2019 / 7:41 AM / 3 months ago

Canicule: Paris demande à la CE d'anticiper des aides agricoles

La France va demander à la Commission européenne d'anticiper le versement d'une partie des aides liées à la politique agricole commune pour soulager les agriculteurs dont les productions souffrent de la canicule. /Photo prise le 16 juillet 2019/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - La France va demander à la Commission européenne d’anticiper le versement d’une partie des aides liées à la politique agricole commune pour soulager les agriculteurs dont les productions souffrent de la canicule, a déclaré le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume.

“En général, 50% des aides liées à la politique agricole commune (PAC) sont attribuées à la mi-octobre. Nous allons demander à l’Union européenne de faire passer ce pourcentage de 50% à 70% et ce, dès le 16 octobre. Au total, cela représentera un milliard d’euros d’avance de trésorerie supplémentaire”, dit-il dans une interview au Parisien.

Le ministre annonce d’autre part que la clause de “force majeure” qui autorise les éleveurs à faucher les jachères pour nourrir leur bétail en raison de la pénurie d’herbe dans les pâturages sera étendue à neuf départements, en plus des 24 où elle est déjà activée.

Pour Didier Guillaume, la situation est “d’autant plus grave que ces épisodes de canicule à répétition succèdent à la sécheresse de l’été dernier”.

“Nous devons aider les agriculteurs en difficulté à passer ce cap difficile, notamment ceux qui ont du mal à nourrir leurs bêtes ou utilisent déjà les stocks de foin qui devaient être gardés pour cet automne et cet hiver”, indique-t-il.

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a salué les annonces du ministres tout en soulignant que les éleveurs avaient besoin d’aides immédiates.

“C’est une poire pour la soif qui sera utile”, a dit sur France Info la dirigeante du principal syndicat agricole, “elle n’arrivera qu’en octobre malheureusement et c’est tout de suite que les gens ont soif et que les vaches ont faim.”

“Donc nous saluons cette initiative mais ce dont nous avons besoin surtout, c’est aussi de trouver du fourrage”, a ajouté Christiane Lambert.

Yann Le Guernigou et Sybille de la Hamaide, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below