July 18, 2019 / 2:50 PM / a month ago

L'Elysée a dépassé en 2018 son budget initial

La présidence française a dépassé en 2018 son budget initial et a dû prélever cinq millions d'euros sur la réserve pour parvenir à l'équilibre budgétaire, selon un rapport de la Cour des comptes publié jeudi qui fait état de frais de déplacement en hausse. /Photo d'archives/REUTERS/Christophe Ena

PARIS (Reuters) - La présidence française a dépassé en 2018 son budget initial et a dû prélever cinq millions d’euros sur la réserve pour parvenir à l’équilibre budgétaire, selon un rapport de la Cour des comptes publié jeudi qui fait état de frais de déplacement en hausse.

L’année dernière, les charges du compte de résultat (108,88 millions d’euros) et les produits (105,07 millions d’euros) ont connu une hausse respective de 6,6 % et de 2,9% par rapport à l’exercice 2017, écrivent les “Sages” dans ce rapport.

L’augmentation des charges “s’explique principalement par celle des charges de personnel et de fonctionnement courant, en raison d’un accroissement de l’activité de la présidence”, précisent-ils.

Dans le même temps, les produits propres ont accusé une “forte baisse” de 20% et “cette baisse n’a pas pu être compensée par les ventes de produits dérivés et redevances de la marque “Présidence de la République”.

Par conséquent, “le résultat de l’exercice 2018 est déficitaire, passant de 0,01 million d’euros en 2017 à -3,81 millions d’euros en 2018”, relèvent les magistrats. La dotation budgétaire initiale de 103 millions d’euros s’étant révélée insuffisante pour couvrir les dépenses, “un prélèvement sur la réserve d’un montant de 5,67 millions d’euros a dû être effectué pour contribuer à rétablir l’équilibre budgétaire”.

Dans le détail, les déplacements présidentiels - moins nombreux que ceux effectués en 2017 à la fois par François Hollande et Emmanuel Macron (135 contre 198)- ont coûté 7% plus cher en 2018, en raison du nombre d’étapes durant les voyages officiels, leur durée et de l’éloignement des destinations.

Concernant les déplacements privés d’Emmanuel et de Brigitte Macron, 5.403 euros ont été remboursés en 2018 par le chef de l’Etat. Compte tenu du coût lié au déploiement des officiers de sécurité lors de ces visites privées, les deux séjours présidentiels au fort de Brégançon en mai et août ont été chiffrés à 72.043 euros et le déplacement à Honfleur en novembre à 13.518 euros, rapporte la Cour des comptes.

Au total, l’Elysée comptait fin 2018 816 agents, dont 333 militaires et 483 civils, contre 822 fin 2017.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below