July 16, 2019 / 8:37 AM / 2 months ago

Jacob appelle les Républicains réfractaires à "revenir à la maison"

Christian Jacob (photo), favori pour succéder à Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, a exhorté mardi les responsables qui ont quitté le parti, tels Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand, à regagner "le coeur nucléaire" pour remettre la droite "sur les rails". /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Christian Jacob, favori pour succéder à Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, a exhorté mardi les responsables qui ont quitté le parti, tels Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand, à regagner “le coeur nucléaire” pour remettre la droite “sur les rails”.

Le président du groupe LR à l’Assemblée affrontera en octobre, lors d’un scrutin interne, le député du Vaucluse Julien Aubert et celui de l’Yonne, Guillaume Larrivé.

Le parti est sorti grandement fragilisé des élections européennes du 26 mai, où il n’a recueilli que 8,48% des voix, et doit composer avec les cavaliers seuls de Xavier Bertrand - parti en décembre 2017 - et Valérie Pécresse - partie en mai après la démission de Laurent Wauquiez - qui mûrissent une possible candidature à l’élection présidentielle de 2022.

“Nous avons perdu deux présidentielles de suite, deux législatives de suite, un échec cuisant aux élections européennes, donc il faut savoir tirer les enseignements de ces défaites. Moi, pour en tirer les enseignements, j’ai besoin de tout le monde”, a déclaré Christian Jacob sur BFM TV et RMC.

“J’espère, pas demain matin, mais que le moment venu ils reviendront à la maison et la maison leur sera grande ouverte. Il faut qu’ils reviennent et qu’ils y apportent aussi leurs compétences, leur expertise”, a-t-il dit sans citer nommément le président du conseil régional des Hauts-de-France et la présidente de la région Ile-de-France.

“On ne peut pas rester à l’extérieur, c’est trop facile. Dans des situations comme celles-là, le sens des responsabilités, c’est d’être à l’intérieur, dans le coeur nucléaire, et de remettre la machine sur les rails”, a plaidé le chef de file des députés LR.

Christian Jacob a marqué sa volonté de travailler à un projet d’alternance attaché à “la liberté d’entreprendre”, à “l’ordre et la sécurité”, à la “solidarité”, la “valeur travail” et l’environnement, un sujet “sur lequel nous avons travaillé mais sans doute pas suffisamment”.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below