July 15, 2019 / 7:46 AM / 4 months ago

France: Après la qualification de l'Algérie, 282 interpellations

Les supporters réagissent après la victoire de l'Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations, à Alger. Le ministère de l'Intérieur a fait état lundi matin de 282 interpellations dont 249 gardes à vue en France dans la nuit, à la suite de débordements de supporters de l'équipe de football d'Algérie, qui s'est qualifiée dimanche soir pour la finale de la Coupe d'Afrique des nations en battant le Nigéria 2-1. /Photo prise le 14 juillet 2019/REUTERS/Ramzi Boudina

PARIS (Reuters) - Le ministère de l’Intérieur a fait état lundi matin de 282 interpellations dont 249 gardes à vue en France dans la nuit, à la suite de débordements de supporters de l’équipe de football d’Algérie, qui s’est qualifiée dimanche soir pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations en battant le Nigéria 2-1.

A Paris, des milliers de supporters ont célébré la victoire de leur équipe à coup de klaxon et en allumant des feux de Bengale mais parfois aussi de poubelles.

La situation s’est tendue dans le secteur des Champs-Elysées, où les policiers, déployés en nombre et cibles de jets de pétards et d’autres projectiles, ont fait usage de gaz lacrymogènes.

La préfecture de police de Paris faisait état lundi matin de 50 interpellations, sur un bilan global de 169 arrestations en marge des festivités du 14 juillet dans la capitale et sa petite couronne, et de 202 verbalisations par vidéo.

Lyon et sa banlieue ont été le théâtre d’incidents violents et de nombreux incendies de mobilier urbain et de voitures, en marge à la fois du feu d’artifice du 14 juillet et de la qualification de l’Algérie. Les pompiers ont ainsi fait état de plusieurs dizaines d’incendies de véhicules.

La nuit a également été ponctuée par des affrontements entre jeunes supporters de l’Algérie, casseurs et forces de l’ordre. Selon la préfecture du Rhône, 33 policiers ont été légèrement blessés. Les policiers, visés par des jets de projectiles, ont répliqué par des grenades lacrymogènes et effectué sept interpellations dans la métropole de Lyon.

A Marseille, huit personnes ont été interpellées dans le centre-ville, où le Vieux-Port était interdit à la circulation en raison du feu d’artifice du 14 juillet.

Les incidents se sont concentrés dans les rues adjacentes. “Il y a eu notamment des feux de poubelles et des jets de projectiles”, a dit à Reuters un représentant de la préfecture de police. “Huit membres des forces de l’ordre ont été légèrement blessés.”

Emmanuel Jarry, avec Catherine Lagrange à Lyon et Marc Leras à Lyon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below