July 8, 2019 / 9:50 AM / 3 months ago

RDC: La CPI reconnaît Bosco Ntaganda coupable d'atrocités

La Cour pénale internationale (CPI) a reconnu coupable lundi l'ex-chef de guerre Bosco Ntaganda (photo) d'atrocités, dont des meurtres, viols et enrôlement d'enfants soldats en République démocratique du Congo (RDC). /Photo prise le 8 juillet 2019/REUTERS/Eva Plevier

LA HAYE (Reuters) - La Cour pénale internationale (CPI) a reconnu coupable lundi l’ex-chef de guerre Bosco Ntaganda d’atrocités, dont des meurtres, viols et enrôlement d’enfants soldats en République démocratique du Congo (RDC).

Agé de 45 ans, Bosco Ntaganda avait dirigé l’Union des patriotes congolais (UPC) dans l’est de la RDC dans les années 2002-2003.

La peine à laquelle il sera condamné doit être annoncée lors d’une audience ultérieure.

“La Chambre (...) a déclaré M. Ntaganda coupable de crimes contre l’humanité (meurtre et tentative de meurtre, viol, esclavage sexuel, persécution, transfert forcé de population et déportation) et de crimes de guerre”, a annoncé la CPI.

“La Chambre a conclu que M. Ntaganda était directement responsable d’une partie de trois des chefs de crime, à savoir le meurtre en tant que crime contre l’humanité, le crime de guerre et la persécution en tant que crime contre l’humanité, et qu’il était l’auteur indirect des parties restantes de ces crimes”, a poursuivi la cour, sans susciter de réaction chez l’accusé.

Ses avocats affirmaient que Bosco Ntaganda avait avant tout cherché à maintenir la discipline dans les rangs de ses troupes, notamment en punissant les hommes qui étaient allés à l’encontre des règles de la guerre.

Bosco Ntaganda dispose d’un délai de 30 jours pour faire appel de sa reconnaissance de culpabilité.

L’UPC, essentiellement composée de membres du clan des Hima, est accusée d’avoir cherché à priver les Lendu, un clan rival, des terres qu’ils occupaient et d’où ils extrayaient d’importantes quantités de minerais.

Thomas Lubanga, sous les ordres duquel servait Bosco Ntaganda dans les rangs de l’UPC, a déjà été condamné à 14 ans de prison par la CPI.

Toby Sterling; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below