July 7, 2019 / 2:29 PM / 3 months ago

Migrants: Malte refuse l'accès à ses eaux à un navire allemand

Le navire humanitaire allemand Alan Kurdi (photo), qui fait route vers les eaux maltaises après s'être vu refusé l'entrée dans les eaux territoriales italiennes, n'a pas non plus obtenu le permis d'accoster à Malte, ont rapporté dimanche les autorités. /Image diffusée sur les réseaux sociaux le 5 juillet 2019/REUTERS/Courtesy of Sea-eye

LA VALETTE/MILAN (Reuters) - Le navire humanitaire allemand Alan Kurdi, qui fait route vers les eaux maltaises après s’être vu refusé l’entrée dans les eaux territoriales italiennes, n’a pas non plus obtenu le permis d’accoster à Malte, ont rapporté dimanche les autorités.

Ce navire, baptisé du nom d’un petit réfugié syrien de trois ans mort noyé en 2015 en Méditerranée, a décidé de modifier le cap et de tenter sa chance à Malte après s’être heurté au refus des Italiens.

Le navire, qui a 65 migrants à son bord, devait arriver ce dimanche après-midi dans les parages de Malte.

Samedi, un navire de l’association humanitaire Mediterranea, qui recueille le migrants en mer, a accosté dans le port de l’île italienne de Lampedusa, malgré l’interdiction qui lui avait été faite d’entrer dans les eaux italiennes. Les 41 migrants à son bord n’ont pas été autorisés à descendre à terre.

Il a accosté au même quai que le Sea-Watch 3, entré de force à Lampedusa une semaine plus tôt après avoir attendu en mer plus de 15 jours avec à son bord une quarantaine de migrants secourus au large de la Libye.

Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below