July 7, 2019 / 9:38 AM / 5 months ago

Italie: Un bateau humanitaire avec des migrants accoste à Lampedusa

MILAN (Reuters) - Un navire de l’association humanitaire Mediterranea, qui récupère les migrants en mer, a accosté samedi dans le port sicilien de Lampedusa, malgré l’interdiction qui lui avait été faite d’entrer dans les eaux italiennes.

Un navire de l'association humanitaire Mediterranea, qui récupère les migrants en mer, a accosté samedi dans le port sicilien de Lampedusa, malgré l'interdiction qui lui avait été faite d'entrer dans les eaux italiennes. /Image diffusée le 7 juillet 2019/REUTERS

Il a accosté au même quai que le Sea-Watch 3, entré de force à Lampedusa voici une semaine après avoir attendu en mer plus de deux semaines avec à son bord 41 migrants secourus au large de la Libye.

La police italienne a ordonné samedi soir la saisie du navire et l’ouverture d’une enquête contre son capitaine.

Les migrants ont été débarqués dans la nuit de samedi à dimanche.

Le navire Alex de l’ONG Mediterranea, qui a lui aussi 41 migrants à son bord, avait décliné une offre d’accueil émise par Malte au motif que ce long trajet serait trop dangereux pour les passagers.

“Les migrants doivent pouvoir débarquer tout de suite et recevoir des soins”, a déclaré Mediterranea sur Twitter.

Mais le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, qui a interdit aux navires de secours de mouiller sans autorisation dans les ports italiens, a assuré que Rome ne “cédera pas au chantage”.

“Je ne donne pas d’autorisation à des gens qui feignent d’ignorer le droit italien et aident des passeurs à débarquer”, a déclaré Matteo Salvini, par ailleurs vice-président du Conseil italien et patron de la Ligue, une formation d’extrême droite qui gouverne en coalition avec le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème). Les forces armées sont prêtes à intervenir, a-t-il ajouté.

LETTRE DE SEEHOFER A SALVINI

Le bateau Alex a été escorté jusqu’à Lampedusa par un navire et un patrouilleur de la marine italienne, sans que les migrants soient autorisés à quitter le bateau humanitaire. Des dizaines de policiers étaient déployés sur le quai.

“J’ai honte de ce que j’entends, mais ma grande joie, c’est de voir que ces personnes sont en sécurité”, a déclaré Alessandra Sciurba, porte-parole de Mediterranea.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a demandé à Matteo Salvini, qui est son homologue italien, de revenir sur la fermeture des ports italiens aux navires acheminant des migrants.

Seehofer a déclaré travailler avec la Commission européenne à la recherche de solutions pour régler le sort des personnes à bord de l’Alex et de l’Alan Kurdi, un autre navire d’une ONG qui se trouve actuellement près des eaux territoriales italiennes mais n’a pas non plus obtenu l’autorisation d’y pénétrer.

“On ne peut pas permettre que des bateaux avec des gens que l’on a secourus soient laissés à la dérive en Méditerranée pendant des semaines, parce qu’ils ne trouvent pas de port”, écrit Seehofer dans une lettre à Salvini. “Nous devons trouver rapidement des solutions au niveau européen, dans un esprit de responsabilité et de solidarité commun”.

Matteo Salvini a répondu dans une vidéo sur Facebook qu’il était hors de question qu’il change de politique.

“Cher gouvernement allemand, je ne rouvre pas les ports(...)S’il y a quoi que ce soit, nous ferons monter les migrants à bord d’un véhicule et nous les conduirons à l’ambassade d’Allemagne”, dit-il dans cette vidéo.

Valentina Za et Wladimir Pantaleone; Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français, édité par Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below