July 5, 2019 / 10:50 AM / in 4 months

Nouvelle accélération de l'activité de Tracfin en 2018

Le ministère de l'Economie et des Finances à Bercy. Le service de renseignement de Bercy, Tracfin, a encore vu son activité augmenter en 2018 du fait notamment d'une hausse des déclarations de soupçons, selon son rapport annuel diffusé vendredi. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Le service de renseignement de Bercy, Tracfin, a encore vu son activité augmenter en 2018 du fait notamment d’une hausse des déclarations de soupçons, selon son rapport annuel diffusé vendredi.

La cellule de lutte contre le blanchiment, la fraude aux finances publiques et le financement du terrorisme a reçu et analysé 79.376 informations, soit 12% de plus qu’en 2017. Sur trois ans, la masse des données traitées a bondi de 75%.

Il s’agit essentiellement de déclarations de soupçons - +11% - provenant de la quarantaine de professions tenues de sonner l’alerte en cas de doute sur l’origine de fonds (employés des banques, assureurs, notaires, etc.), souligne Tracfin.

La hausse est particulièrement notable dans le domaine des cryptoactifs, le nombre de déclarations passant de 250 en 2017 à 528 l’an passé.

Les signalements reçus en 2018 ou les années précédentes ont conduit à l’ouverture, l’an dernier, de 14.554 enquêtes (+16%) qui ont elles-mêmes donné lieu à 948 notes transmises à la justice, 637 à l’administration fiscale et 1.105 (+80%) aux services de renseignement autres que Tracfin.

“Force est de constater l’explosion des demandes entrantes en provenance des cellules de renseignement financier étrangères (+34% en 2018), à mettre en parallèle avec l’augmentation du nombre de requêtes adressées par Tracfin à ses homologues étrangers (+28%)”, note également la cellule anti-blanchiment.

Créé en 1990, Tracfin est l’un des six services de renseignements français.

La France sera évaluée à partir de la fin 2019 par le Gafi (Groupe d’action financière), organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et le rapport final devrait être publié en 2021.

Simon Carraud, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below