July 2, 2019 / 7:51 PM / 2 months ago

Brexit: Londres porterait la responsabilité d'un départ sans accord, dit Macron

Le futur gouvernement britannique devra convaincre les Européens par une nouvelle proposition, un "fait politique nouveau", s'il veut obtenir un délai supplémentaire de la date du Brexit au-delà du 31 octobre et il porterait la responsabilité d'un éventuel départ sans accord, a déclaré mardi Emmanuel Macron. /Photo prise le 2 juillet 2019/REUTERS/François Lenoir

BRUXELLES (Reuters) - Le futur gouvernement britannique devra convaincre les Européens par une nouvelle proposition, un “fait politique nouveau”, s’il veut obtenir un délai supplémentaire de la date du Brexit au-delà du 31 octobre et il porterait la responsabilité d’un éventuel départ sans accord, a déclaré mardi Emmanuel Macron.

“J’ai dit qu’il ne fallait pas avoir peur d’un ‘no deal’. Parce que si on a peur du ‘no deal’, on est l’otage du camp d’en face”, a dit le président français lors d’une conférence de presse, à Bruxelles, en répétant qu’il souhaitait que les Britanniques acceptent avant le 31 octobre l’accord de retrait négocié avec l’UE.

Concernant la possibilité d’un départ sans accord, “il ne faut pas avoir peur de ce scénario, qui n’est pas le meilleur, mais qui reste toujours une option possible, mais qui serait in fine toujours la responsabilité britannique, je le rappelle. Car à la fin, jusqu’à la dernière seconde, le gouvernement britannique a la possibilité de retirer l’article 50 et de décider de ne plus sortir” de l’Union, a-t-il poursuivi.

Jean-Baptiste Vey, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below