June 30, 2019 / 10:28 AM / in 5 months

Deux mises en examen dans l'enquête sur Trèbes

Deux hommes arrêtés mardi dans l'Aude dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Carcassonne et Trèbes le 23 mars 2018 ont été mis en examen et placés en détention provisoire vendredi soir à l'issue de leur garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Deux hommes arrêtés mardi dans l’Aude dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Carcassonne et Trèbes le 23 mars 2018 ont été mis en examen et placés en détention provisoire vendredi soir à l’issue de leur garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire.

Les enquêteurs s’intéressent à leur rôle éventuel dans la fourniture d’armes à Radouane Lakdim, qui a tué quatre personnes et en a blessé 15 autres à Carcassonne et dans un supermarché de Trèbes, avant d’être lui-même abattu par les forces de l’ordre.

Ils ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, acquisition, détention et cession d’armes ou de munitions de catégories A ou B en relation avec une entreprise terroriste.

Ils faisaient partie d’un groupe de cinq personnes âgées de 19 à 29 ans interpellées mardi dans l’Aude. Les trois autres ont été remises en liberté après la levée de leur garde à vue.

Parmi les victimes du supermarché figurait le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, 44 ans, qui avait pris la place d’une femme otage.

Emmanuel Jarry, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below