June 28, 2019 / 11:19 AM / in 5 months

Pas de présomption d'attentat après l'attaque à la mosquée de Brest

Les éléments recueillis à ce jour sur la fusillade devant la mosquée de Brest (Finistère) ne permettent pas de la qualifier d'attentat, a déclaré vendredi le procureur de la République. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les éléments recueillis à ce jour sur la fusillade devant la mosquée de Brest (Finistère) ne permettent pas de la qualifier d’attentat, a déclaré vendredi le procureur de la République.

Les motivations de l’homme qui a blessé l’imam et un administrateur de la mosquée jeudi et a été retrouvé mort avec une balle dans la tête restent inconnues, a précisé Jean-Philippe Récappé.

“En l’état actuel des investigations et après échange avec la section antiterroriste du parquet de Paris, nous n’avons pas d’éléments suffisants pour dire que c’est un attentat”, a-t-il dit à Reuters.

“Le tireur n’est pas connu, il n’est pas du tout de la région, son profil et ses motivations sont encore inconnus à ce stade”, a ajouté le procureur de la République de Brest, en précisant que les investigations se poursuivaient.

Emmanuel Jarry, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below