June 21, 2019 / 5:51 AM / 2 months ago

Pas d'unanimité des dirigeants européens sur la neutralité carbone d'ici 2050

Les dirigeants européens réunis à Bruxelles n'ont pas réussi jeudi à dégager une unanimité autour de l'objectif de passer à la neutralité carbone d'ici 2050, un projet porté par la France et l'Allemagne, face aux réticences de plusieurs nations de l'Est. /Photo prise le 28 mai 2019/REUTERS/Piroschka Van de Wouw

BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants européens réunis à Bruxelles n’ont pas réussi jeudi à dégager une unanimité autour de l’objectif de passer à la neutralité carbone d’ici 2050, un projet porté par la France et l’Allemagne, face aux réticences de plusieurs nations de l’Est.

La Pologne, la République tchèque et la Hongrie, notamment, n’ont pas permis de forger un consensus sur ce sujet, renvoyé en note de bas de page, a-t-on appris auprès de diplomates.

“Nous ne pouvions prendre d’engagement sans en connaître le coût. Personne n’a été en mesure de présenter des estimations” du coût du projet, a déclaré un diplomate de l’un des pays opposés au projet.

Dans ses conclusions, le Conseil souligne cependant que “pour une large majorité d’Etats membres, la neutralité climat doit être réalisée d’ici 2050”.

Il appelle par ailleurs la Banque européenne d’investissement (BEI) à accroître le financement de mesures contre le changement climatique.

En approuvant cet objectif de neutralité carbone d’ici 2050, l’UE se serait rapprochée de son engagement, dans l’accord de Paris sur le climat, à limiter la hausse des températures bien en deçà de 2 degrés Celsius.

Cet accord, négocié lors de la COP-21 fin 2015, définit la neutralité carbone, ou zéro émissions nettes, comme l’équilibre entre les émissions de gaz à effet serre dans l’atmosphère et les absorptions anthropiques par les puits de carbone (absorptions par les forêts, les prairies, les sols agricoles et les zones humides et certains procédés industriels, tels que la capture et le stockage de carbone).

“La France a continué à plaider pour élargir la coalition de pays prêts à s’engager sur ce sujet avec des objectifs concrets”, a déclaré jeudi soir une source à l’Elysée.

“Le débat a été vif mais le résultat obtenu est positif, puisque 24 pays ont adhéré à l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 qui figure pour cette large majorité dans les conclusions du Conseil”, a-t-elle ajouté, précisant qu’en mars dernier seuls quatre pays - dont la France - étaient favorables à la neutralité carbone 2050.

Daphne Psaledakis, Sabine Siebold, Alissa de Carbonnel et Jean-Baptiste Vey; Henri-Pierre André et Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below