June 19, 2019 / 8:53 AM / 5 months ago

Gaudin confirme qu'il ne briguera pas un 5e mandat à Marseille

MARSEILLE (Reuters) - Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a confirmé mercredi qu’il ne briguerait pas un cinquième mandat lors des élections municipales de 2020, dont il veut cependant rester un acteur clef pour éviter une déroute du parti Les Républicains.

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a confirmé mercredi qu'il ne briguerait pas un cinquième mandat lors des élections municipales de 2020, dont il veut cependant rester un acteur clef pour éviter une déroute du parti Les Républicains. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

“Je ne serai pas candidat aux élections municipales dans un poste éligible”, a-t-il déclaré à France Bleu Provence.

Il se réserve cependant la possibilité de peser sur le choix du candidat LR pour Marseille.

“Ce que je souhaite, c’est que le parti auquel j’appartiens ne se déchire pas. Il s’est déjà largement déchiré au plan national, ce qui affaiblit notre formation politique”, a dit le maire de la deuxième ville de France. “Je souhaite ici aussi jouer le rôle de rassembleur.”

Jean-Claude Gaudin a mis en avant la “volonté de rassemblement et d’unité” prônée par la présidente du Conseil départemental et de la métropole Aix-Marseille, Martine Vassal, qui a participé vendredi au déjeuner du maire avec Brigitte Macron dans un restaurant du sud de la ville.

Martine Vassal n’a pas encore déclaré sa candidature mais a lancé la semaine passée un appel au rassemblement de la droite, du centre et de la République en Marche (LaREM) pour l’élection municipale, appel repoussé par les “marcheurs” qui ne veulent pas d’une alliance avec la droite locale au premier tour.

Elle pourrait se déclarer le 4 juillet lors d’une réunion de son micro-parti. Elle dit vouloir faire face au danger représenté par le Rassemblement national dans une ville où le mouvement d’extrême-droite de Marine le Pen a viré en tête lors du récent scrutin européen (26%) devant la LaREM (20%).

Les Républicains ont enregistré un score historiquement bas dans la cité phocéenne, avec seulement 8,3% des suffrages.

La venue surprise de l’épouse du chef de l’Etat a alimenté la rumeur d’un rapprochement politique.

“C’était un moment strictement amical, pas politique. Nous n’avons pas du tout évoqué ce sujet, ce sont des élucubrations de journalistes”, a tranché Jean-Claude Gaudin. “Si je dois parler politique, je pourrais le faire directement avec le président de la République.”

A ce jour, seul le sénateur LR Bruno Gilles s’est déclaré officiellement candidat dans les rangs de la droite locale, une candidature qu’il entend mener “jusqu’au bout”, même sans l’investiture de son parti.

Jean-François Rosnoblet, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below