June 18, 2019 / 1:37 PM / 4 months ago

Platini "n'a strictement rien à se reprocher"

L'ancien président de l'UEFA Michel Platini, en garde à vue depuis mardi matin dans l'enquête sur l'attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, "n'a strictement rien à se reprocher", ont déclaré son porte-parole et son avocat, Me William Bourdon (photo). /Photo prise le 18 juin 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L’ancien président de l’UEFA Michel Platini, en garde à vue depuis mardi matin dans l’enquête sur l’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, “n’a strictement rien à se reprocher”, ont déclaré son porte-parole et son avocat.

Il n’est entendu sous le régime de la garde à vue “que pour des raisons techniques”, déclarent Jean-Christophe Alquier et Me William Bourdon dans un communiqué.

“Michel Platini s’exprime sereinement et précisément, répond à toutes les questions, y compris celles sur les conditions d’attribution de l’Euro 2016, et a fourni des explications utiles”, écrivent-ils.

“Il n’a strictement rien à se reprocher et affirme être totalement étranger à des faits qui le dépassent”, ajoutent-ils. “Il est absolument confiant sur la suite.”

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below