June 14, 2019 / 6:25 PM / 5 months ago

Macron tance Ankara sur Chypre, veut aller plus loin sur la zone euro

Emmanuel Macron a pressé vendredi la Turquie de cesser ses "activités illégales" dans la zone économique de Chypre et les Européens d'aller plus loin sur la réforme de la zone euro que les avancées décidées dans la nuit par leurs ministres des Finances. /Photo prise le 14 juin 2019/REUTERS/Darrin Zammit Lupi

LA VALETTE (Reuters) - Emmanuel Macron a pressé vendredi la Turquie de cesser ses “activités illégales” dans la zone économique de Chypre et les Européens d’aller plus loin sur la réforme de la zone euro que les avancées décidées dans la nuit par leurs ministres des Finances.

Les Européens font pression sur Ankara pour qu’il renonce à son intention de mener des activités de forage de gaz dans la zone économique de Chypre.

“Je veux ici redire une nouvelle fois mon entière solidarité avec Chypre et mon attachement au respect de sa souveraineté. La Turquie doit cesser ses activités illégales dans la zone économique exclusive de Chypre”, a dit le président français après un sommet des pays du sud de l’Union européenne, à Malte.

“L’Union européenne ne fera preuve d’aucune faiblesse sur ce sujet”, a-t-il ajouté.

Lors de la réunion ministérielle sur la réforme de la zone euro, “une première étape a été marquée”, a dit Emmanuel Macron.

“Cette première étape ne saurait suffire et il nous faut aller beaucoup plus loin, redoubler d’ambition”, a ajouté le président français avant d’évoquer ses souhaits, dont plusieurs ne devraient pas figurer parmi les conclusions du Conseil européen la semaine prochaine. [nL8N23L1CD]

“Nous avons besoin d’une fonction de stabilisation en zone euro, d’une garantie européenne des dépôts et nous continuerons à pousser ensemble sur ces sujets pour convaincre nos partenaires”, a-t-il dit.

Les ministres des Finances de l’Union ont fait quelques avancées vers une plus grande intégration de la zone euro sans conclure sur d’importants aspects d’un futur budget commun.

Aucune option n’a été explicitement écartée et les discussions devraient se poursuivre sur les sources de financement, et donc sur le montant, et sur la possibilité de faire jouer un rôle stabilisateur à ce budget.

Jean-Baptiste Vey à Paris, avec les équipes de Reuters à La Valette

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below