June 10, 2019 / 11:03 AM / 2 months ago

France et Pays-Bas ont rapatrié des orphelins de l'EI de Syrie

BEYROUTH/PARIS (Reuters) - Douze enfants français orphelins de familles djihadistes de l’Etat islamique qui vivaient dans des camps de déplacés du nord-est de la Syrie ont été rapatriés lundi après avoir été remis à la France par les autorités locales kurdes, a-t-on appris de source diplomatique française.

Deux orphelins de nationalité néerlandaise les accompagnaient dans l’appareil qui s’est posé sur la base de Villacoublay (Yvelines), près de Paris, après avoir été remis dans les mêmes conditions aux autorités néerlandaises.

Ils doivent être pris en charge par une délégation de leur pays.

Il s’agit d’”enfants orphelins et isolés présentant des vulnérabilités particulières”, a indiqué la source diplomatique française.

Abdoulkarim Omar, co-dirigeant de la commission des Affaires étrangères des autorités autonomes kurdes dans le nord-est de la Syrie, avait annoncé auparavant par un message sur son compte Twitter le transfert de ces 14 enfants à des délégations française et néerlandaise.

Les autorités kurdes appellent les pays occidentaux à rapatrier leurs ressortissants aux mains des Forces démocratiques syriennes (FDS), l’alliance arabo-kurde qui a repris à l’EI la plupart de ses territoires en Syrie, mais peu sont enclins à le faire.

Elles avaient annoncé la semaine dernière que deux femmes et six enfants de djihadistes avaient été rapatriés aux Etats-Unis.

La France a pour doctrine de laisser juger les djihadistes sur place. Mais avant l’opération de lundi, elle avait déjà rapatrié cinq enfants dans des conditions similaires en mars.

“La doctrine du président de la République reste la même : quand on peut chercher des enfants particulièrement vulnérables, on le fait. On ne peut pas exclure d’autres opérations”, a encore dit la source diplomatique.

Le nombre de ressortissants français détenus ou hébergés dans des camps de réfugiés en Syrie est estimé entre 400 et 500, dont une majorité d’enfants.

Angus McDowall à Beyrouth, John Irish à Paris, version française Yann Le Guernigou et Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below