June 9, 2019 / 10:30 AM / 2 months ago

72 élus de droite souhaitent la "réussite" de Macron

Soixante-douze maires et élus locaux de droite et du centre souhaitent la "réussite" d'Emmanuel Macron et du gouvernement d'Edouard Philippe dans une tribune qui confirme l'attrait exercé par l'actuel pouvoir sur le camp conservateur alors que Les Républicains sont en plein marasme. /Photo prise le 7 juin 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Soixante-douze maires et élus locaux de droite et du centre souhaitent la “réussite” d’Emmanuel Macron et du gouvernement d’Edouard Philippe dans une tribune qui confirme l’attrait exercé par l’actuel pouvoir sur le camp conservateur alors que Les Républicains sont en plein marasme.

Ce texte publié par le Journal du dimanche est intitulé “La République des maires et des élus locaux”. Parmi les signataires figurent le maire d’Angers, Christophe Béchu, celle du neuvième arrondissement de Paris, Delphine Bürkli, celui d’Orléans, Olivier Carré, celui de Nancy, Laurent Hénart, celle d’Amiens, Brigitte Fouré et celui de Tours, Christophe Bouchet.

“Nous sommes de ceux qui souhaitent la réussite impérative de la France, c’est pourquoi nous voulons la réussite du président de la République et du gouvernement, car rien ne se construira sur leur échec”, peut-on lire.

Cette tribune survient alors que la majorité emmenée par le Premier ministre Edouard Philippe, lui-même issu de la droite, est à la manoeuvre pour séduire les maires en vue des prochaines échéances électorales, à commencer par les municipales de l’an prochain.

Les élections européennes du 26 mai ont montré un glissement des votes de la droite traditionnelle vers La République en marche, qui s’est traduit par un score historiquement bas du parti Les Républicains, plongé depuis dans la crise.

Edouard Philippe, qui doit prononcer mercredi un discours de politique générale pour lancer l’acte II du quinquennat, recevra dans la semaine des maires ayant une sensibilité de gauche, après avoir déjeuné mercredi dernier avec des édiles LR, proches de LR ou centristes.

Alors qu’Emmanuel Macron a été élu en 2017 sur une ligne “ni de droite ni de gauche”, les partisans de la social-démocratie demandent aujourd’hui au chef de l’Etat de ne pas oublier les électeurs de gauche qui lui ont fait confiance.

Elizabeth Pineau, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below