June 5, 2019 / 6:21 PM / 5 months ago

"D-Day": Macron donne le coup d'envoi des commémorations en France

CAEN, Calvados (Reuters) - Emmanuel Macron a ouvert mercredi les célébrations en France du 75e anniversaire du Débarquement en rendant hommage aux fusillés de la maison d’arrêt de Caen, victimes de la directive nazie “Nuit et brouillard”, dont les corps n’ont jamais été retrouvés.

Emmanuel Macron a ouvert mercredi les célébrations en France du 75e anniversaire du Débarquement en rendant hommage aux fusillés de la maison d'arrêt de Caen, victimes de la directive nazie "Nuit et brouillard", dont les corps n'ont jamais été retrouvés. /Photo prise le 5 juin 2019/REUTERS/Toby Melville

Quelques heures après avoir assisté à la cérémonie internationale du “D-Day” à Portsmouth, en Angleterre, le président français a écouté en silence les noms des 71 détenus identifiés - membres de la Résistance - exécutés par la Gestapo, la police secrète nazie, le jour du débarquement des Alliés sur les plages normandes.

Sous les portraits en noir et blanc des fusillés accrochés le long du mur de la maison d’arrêt, des roses blanches ont été au fur et à mesure de la cérémonie déposées par les familles, présentes parmi les 500 invités, avant la sonnerie aux morts et une minute de silence.

“Il y a 75 ans était perpétré dans cette prison un de ces massacres que seul le régime nazi savait orchestrer”, a déclaré Bernard Duval, résistant détenu dans la prison de Caen de mars à fin mai 1944 avant d’être déporté. “Sous la poussée des armées alliées fraîchement débarquées sur nos côtes, les Allemands ont voulu soustraire à leurs ennemis les détenus résistants internés dans les cellules de cette prison”.

“Dans la matinée du 6 juin 1944, par groupe de six, mains sur la tête, les suppliciés ont été enfermés dans ces petites courettes destinées aux promenades où ils furent fusillés”, a-t-il ajouté. “Au total, le nombre de personnes exécutées est évalué à environ 80 résistants qui perdirent ainsi la vie sous les balles des SS”.

“Dans un premier temps, leurs corps furent inhumés dans des fosses creusées à la hâte au milieu de ces courettes puis plus tard leurs dépouilles furent exhumées pour être transférées dans un lieu qui jusqu’à ce jour reste inconnu”, a-t-il poursuivi. “En dépit de nombreux hypothèses et témoignages, le mystère reste pour nous entier”.

500 VÉTÉRANS ATTENDUS JEUDI

Les commémorations du “Jour J” se poursuivront jeudi avec une série de cérémonies, dont une franco-britannique dans la matinée en présence de la Première ministre Theresa May à Ver-sur-Mer, et une franco-américaine avec le président Donald Trump et Emmanuel Macron, à Colleville-sur-Mer.

Au total, plus de 30.000 personnes, dont quelque 500 vétérans, sont attendues sur sept sites français de Normandie pour cette séquence diplomatico-mémorielle à laquelle participera en France une dizaine de chefs d’Etat, de gouvernement et de têtes couronnées.

Le débarquement de quelque 150.000 soldats alliés - Américains, Canadiens, Français, Britanniques notamment - le 6 juin 1944 sur les plages normandes a marqué le début de la bataille de Normandie qui a fait quelque 110.000 morts, dont plus de 20.000 civils.

Cette bataille est considérée comme une étape décisive face à l’armée allemande durant la Seconde guerre mondiale avant la libération de Paris le 25 août 1944, qui a mis fin à quatre années d’occupation de la capitale française.

Edité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below