June 4, 2019 / 11:11 AM / 3 months ago

2018, année record pour la production biologique en France

Le cap des deux millions d'hectares cultivés en mode biologique a été franchi en 2018 en France, représentant 7,5% de la surface agricole utile, contre 6,5% en 2017, selon les chiffres publiés mardi par l'agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - Le cap des deux millions d’hectares cultivés en mode biologique a été franchi en 2018 en France, représentant 7,5% de la surface agricole utile, contre 6,5% en 2017, selon les chiffres publiés mardi par l’agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique.

De 54.000 fin 2017 à 61.768 fin 2018, le nombre total d’opérateurs engagés en bio (fermes, entreprises de préparation ou de distribution) certifiés par l’agriculture biologique a progressé de 14,3%, peut-on lire dans le bilan annuel de l’agence Bio.

“Le marché est toujours très dynamique. Il y a une forme de démocratisation. On a presque la totalité de nos citoyens qui ont accès à une offre de produits bio”, a déclaré Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio, lors d’un point de presse.

Le secteur bio a employé directement 155.347 équivalents temps plein, soit 18.714 de plus qu’en 2017. Depuis 2012, le nombre d’emplois a quasiment doublé avec une croissance annuelle moyenne de 10,3%.

Concernant le marché du bio, il a progressé l’année dernière de 15% pour atteindre 9,7 milliards d’euros, soit près de 5% des achats alimentaires des ménages français, précise l’agence.

Philippe Henry, agriculteur et président de l’Agence Bio, a estimé que l’on avait “franchi un cap en grandes cultures”.

“Avant, ce n’était pas de bon ton de se convertir. C’est devenu quelque chose de normal”, a-t-il dit.

Annoncé en juin 2018, le plan “ambition bio 2022” du gouvernement s’est fixé comme objectif d’atteindre 15 % de surface agricole utile en agriculture biologique et 20% de produits bio dans la restauration collective publique d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Marine Pennetier, avec Gus Trompiz, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below