June 4, 2019 / 9:41 AM / 5 months ago

"Sword Beach", 6 juin 1944, les souvenirs d'un des derniers bérets verts

SWORD BEACH, Calvados (Reuters) - “La guerre c’est la misère”. Etreint par l’émotion, Léon Gautier, l’un des 177 Français à avoir participé en première ligne au débarquement allié en Normandie, le 6 juin 1944, tente de contenir le flot de ses souvenirs.

"La guerre c'est la misère". Etreint par l'émotion, Léon Gautier (photo), l'un des 177 Français à avoir participé en première ligne au débarquement allié en Normandie, le 6 juin 1944, tente de contenir le flot de ses souvenirs. /Photo prise le 13 mai 2019/REUTERS/Christian Hartmann

Le Rennais de 96 ans réside aujourd’hui à Ouistreham à quelques centaines de mètres de “Sword Beach”, l’une des cinq plages du débarquement, et du bunker allemand dont son commando, le “N°4” des commandos Kieffer, devait s’emparer.

Le “N°4 commando” avait pour objectif de prendre le contrôle du central téléphonique et du casino de Ouistreham, puis d’opérer la jonction avec les forces britanniques à Ouistreham, au “Pegasus Bridge” de Bénouville.

Soixante-dix-huit jours de combat.

“La guerre c’est la misère”, témoigne Léon Gautier, l’un des trois commandos Kieffer encore en vie.

“Vous allez peut-être trouver ça idiot, mais il n’y a pas si longtemps, je pensais, ‘j’ai peut-être tué un gars, j’ai peut-être fait des orphelins, j’ai peut-être fait une veuve, fait pleurer une mère”, confie-t-il.

“Je n’ai pas voulu faire ça. Je ne suis pas méchant. Vous tuez un homme qui ne vous a rien fait. C’est la guerre, vous le faites pour votre pays”, ajoute-t-il d’un ton fataliste.

Léon Gautier - qui a donné son nom à une école locale - a 17 ans lorsqu’il s’engage dans la marine en février 1940. Il gagne la Grande-Bretagne en juillet 1940 pour rallier les rangs des Forces françaises libres.

Il se porte volontaire en 1943 pour intégrer les commandos de Philippe Kieffer, glorieux aînés des commandos marine d’aujourd’hui.

“CEUX QUI SONT ENCORE LÀ”

Dans la nuit du 5 au 6 juin, Léon Gautier parvient à trouver le sommeil sur la barge qui le mène vers les côtes françaises, avant qu’une pluie de bombes ne s’abatte sur les défenses allemandes dans le cadre de l’opération Overlord.

Les fusiliers marins français obtiennent de débarquer les premiers de la barge 527 sur “Sword Beach”, à Colleville-sur-Orne (aujourd’hui Colleville-Montgomery).

“‘A vous l’honneur’ nous a dit le colonel Robert Dawson”, relate Léon Gautier. “C’était un geste symbolique.”

Armé de son ‘Tommy gun”, le pistolet-mitrailleur américain utilisé par les alliés durant la Seconde guerre mondiale, sanglé de deux chargeurs, le béret vert entame une course périlleuse sur la plage.

Léon Gautier se souvient : les tirs ennemis, les balles qui sifflent au-dessus de sa tête, le bunker qui approche...

“Je n’avais pratiquement plus de munitions à la fin de la journée. Le premier chargeur que j’avais, il est parti en deux secondes.”

Le vétéran se livre avec peine, le souvenir des jeunes vies perdues à ses côtés reste douloureux.

Le 6 juin, Léon Gautier, qui épousa après la guerre une Britannique, Dorothy Banks, rencontrée en 1943 en Angleterre, participera aux cérémonies du 75e anniversaire du “D-Day”. Il doit rencontrer Emmanuel Macron à la sous-préfecture de Bayeux.

“Ce 75e anniversaire revêt une importance particulière parce que nos vétérans, ceux qui sont encore là, sont vraiment très âgés”, déclarait récemment la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq.

Une cérémonie française est prévue à Colleville-Montgomery pour honorer le commando Kieffer, mais aussi les résistants locaux.

Version française Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below