June 4, 2019 / 4:41 AM / in 5 months

Theresa May entend renforcer les liens entre Washington et Londres

LONDRES (Reuters) - La Première ministre britannique Theresa May rappellera mardi à Donald Trump les liens forts qui unissent les deux pays en offrant au président américain une copie de la charte de l’Atlantique de 1941, un document qui définit les bases de la paix après la Seconde guerre mondiale.

La Première ministre britannique Theresa May rappellera mardi à Donald Trump les liens forts qui unissent les deux pays en offrant au président américain une copie de la charte de l'Atlantique de 1941. /Photo prise le 2 juin 2019/REUTERS/Simon Dawson

Donald Trump et son épouse Melania ont entamé lundi une visite d’Etat de trois jours. Le couple présidentiel a eu droit à tous les égards de la monarchie britannique.

Les questions politiques seront abordées ce mardi, notamment celle de la “relation spéciale” entre Washington et Londres, au cours d’entretiens programmés avec Theresa May au 10 Downing Street.

La Première ministre marquera l’événement en offrant à Donald Trump une reproduction de la Charte de l’Atlantique, qui fut accrochée en temps de guerre au mur du Premier ministre Winston Churchill.

Le document, signé par le président américain Franklin D. Roosevelt et Winston Churchill, qui définit les bases de la politique sur lesquelles se “fonderaient leurs espoirs d’un avenir meilleur pour le monde” présente les annotations à peine lisibles du Premier ministre à l’encre rouge.

Le choix de Theresa May d’offrir cette reproduction souligne la volonté des Britanniques de nouer de nouvelles relations avec les Etats-Unis après le Brexit, alors que Londres quitte l’Union européenne et cherche à maintenir ses liens étroits avec Washington en concluant un nouvel accord commercial.

La visite de Trump devrait être riche en rappel historique, notamment lors d’une visite de la Churchill War Rooms - un labyrinthe souterrain transformé en musée sous le coeur politique de Londres.

Mercredi, veille du 75e anniversaire du débarquement de Normandie, Donald Trump et la reine seront à Portsmouth, dans le sud du pays, l’un des ports d’où est partie l’armada alliée. Le président américain se rendra ensuite brièvement en Irlande. Le 6 juin, il sera en Normandie pour les cérémonies du “Jour J”.

La Première ministre demandera par ailleurs mardi à Trump de consolider la coopération économique transatlantique et appellera à conclure un accord commercial visant à rendre leur coopération “encore plus large”.

“C’est une excellente coopération, mais je pense que nous pouvons faire encore mieux”, dira-t-elle, selon des extraits diffusés lundi soir par son cabinet du discours qu’elle prononcera mardi devant des chefs d’entreprises américains et britanniques.

“Avec un accord bilatéral de libre-échange, une coopération économique plus large et en continuant à travailler ensemble pour soutenir, façonner et influencer l’économie mondiale ainsi que ses règles et ses institutions - en gardant les marchés libres, justes et ouverts et en maintenant la compétitivité de nos industries.”

Elizabeth Piper et William James; Arthur Connan pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below