May 28, 2019 / 7:30 PM / 3 months ago

Le Drian évoque un "indice" sur un recours aux armes chimiques à Idlib

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué mardi un "indice" confirmant l'hypothèse d'un recours récent à l'arme chimique à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. /Photo prise le 28 mars 2019/REUTERS/Carlo Allegri

PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué mardi un “indice” confirmant l’hypothèse d’un recours récent à l’arme chimique à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

“Nous avons un indice de l’usage de l’arme chimique dans la zone d’Idlib mais pour l’instant pas de vérification”, a déclaré Jean-Yves Le Drian devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

“Nous sommes prudents parce que nous considérons que l’usage de l’arme chimique doit être avéré et doit être létal pour que nous puissions à ce moment-là réagir”, a ajouté le chef de la diplomatie, en rappelant la “ligne rouge” évoquée à ce sujet par le président Emmanuel Macron.

Le département d’Etat américain a dit la semaine dernière avoir recueilli des informations confirmant l’hypothèse d’un recours à des armes chimiques dans le nord-ouest syrien, théâtre d’une offensive des forces gouvernementales et de leur allié russe depuis la fin avril.

Washington a mené des raids aériens en Syrie à deux reprises, en avril 2017 et en avril 2018, après avoir dit disposer de la preuve d’une attaque à l’arme chimique perpétrée par Damas.

Elizabeth Pineau et John Irish, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below