May 28, 2019 / 7:15 AM / 6 months ago

Paris tente d'éviter la peine de mort à ses ressortissants en Irak, déclare Le Drian

Paris s'efforce d'éviter la peine capitale à ses quatre ressortissants que la justice irakienne a condamnés à mort pour appartenance au groupe Etat islamique (EI), a déclaré mardi le chef de la diplomatie française. /Photo prise le 6 avril 2019/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Paris s’efforce d’éviter la peine capitale à ses quatre ressortissants que la justice irakienne a condamnés à mort pour appartenance au groupe Etat islamique (EI), a déclaré mardi le chef de la diplomatie française.

Jean-Yves Le Drian a répété sur France Inter la position de la France, qui est opposée à la peine de mort mais considère parallèlement que c’est à l’Irak de juger les Français soupçonnés d’avoir rejoint les rangs djihadistes.

La question s’est posée après la condamnation, dimanche et lundi, de quatre Français, qui ont encore la possibilité de faire appel de leur jugement.

“Nous multiplions les démarches pour éviter la peine de mort à ces quatre Français”, a dit Jean-Yves le Drian.

Le Quai d’Orsay a rappelé lundi que les condamnés bénéficiaient de la protection consulaire, c’est-à-dire que l’ambassade de France sur place s’assure qu’ils bénéficient de l’assistance d’un avocat et peuvent exercer les recours “prévus par le droit irakien”.

Cinq autres Français devraient être jugés début juin pour appartenance à l’EI.

Simon Carraud, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below