May 26, 2019 / 9:26 AM / 5 months ago

"Parasite" de Bong Joon-Ho remporte la Palme d'or de Cannes

Le film "Parasite", du Sud-Coréen Bong Joon-Ho (photo), drame familial mettant en scène la violence des rapports sociaux, a remporté samedi la Palme d'or du 72e festival de Cannes. /Photo prise le 22 mai 2019/REUTERS/Eric Gaillard

CANNES (Reuters) - Le film “Parasite”, du Sud-Coréen Bong Joon-Ho, drame familial mettant en scène la violence des rapports sociaux, a remporté samedi la Palme d’or du 72e festival de Cannes.

La réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop a obtenu le Grand Prix du festival pour son premier long-métrage “Atlantique”, qui raconte le périple d’ouvriers sénégalais en quête d’un avenir meilleur.

Le prix du jury a été décerné à deux films: “Les Misérables” de Ladj Ly, une plongée dans la Brigade Anti-Criminalité (BAC), et “Bacurau” de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, axé sur l’histoire d’un village coupé du monde.

Le prix du scénario est revenu à Céline Sciamma pour “Portrait de la jeune fille en feu”, celui de l’interprétation féminine à l’actrice anglaise Emily Beecham pour son rôle dans “Little Joe”.

Antonio Banderas a remporté le prix de l’interprétation masculine pour son rôle dans le film de Pedro Almodovar “Douleur et Gloire”. Jean-Pierre et Luc Dardenne ont remporté le prix de la mise en scène pour leur film sur la radicalisation, “Le jeune Ahmed”.

La Caméra d’or est revenue au film “Nuestras Madres” de César Diaz.

Caroline Pailliez, avec Sarah White à Cannes, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below