May 24, 2019 / 4:58 AM / 5 months ago

Les candidats s'adressent aux jeunes tentés par l'abstention

PARIS (Reuters) - Onze têtes de liste françaises pour les élections européennes ont profité de l’ultime débat télévisé de la campagne, jeudi soir sur BFM TV, pour s’adresser aux jeunes, tentés par l’abstention dimanche.

Onze têtes de liste françaises pour les élections européennes ont profité de l'ultime débat télévisé de la campagne, jeudi soir sur BFM TV, pour s'adresser aux jeunes, tentés par l'abstention dimanche. /Photo prise le 23 mai 2019/REUTERS/Stephane De Sakutin

Selon un sondage Ifop, 77% des jeunes âgés de 18 à 25 ans comptent s’abstenir lors de ce scrutin, le premier depuis deux ans en France. Lors des précédentes élections européennes en 2014, ils étaient 74% à ne pas s’être rendus aux urnes.

C’est à eux que s’adressera vendredi Emmanuel Macron en participant en fin de journée, entre 18h15 et 19h00, à un dialogue en direct dans le cadre du programme “Hugodécrypte” du “youtubeur” Hugo Travers. Dans un message posté sur internet, ce dernier promet un “dialogue sans filtre” avec le chef de l’Etat.

A trois jours du vote, onze candidats ont débattu pendant près de trois heures sur BFM TV, où ils ont beaucoup parlé écologie et immigration. En fin d’émission, tous ont été invités à s’adresser aux jeunes, à qui la plupart ont parlé d’avenir.

Nathalie Loiseau, tête de la liste La République en marche-Mouvement démocrate, leur a souhaité de grandir “dans une Europe sans crainte” du réchauffement climatique, du chômage ou du terrorisme.

“Nous appartenons à une génération qui n’a jamais connu la France qui va bien dont nous ont parlé nos parents, nos grands-parents”, a déclaré pour sa part Jordan Bardella, représentant du Rassemblement national, âgé de 23 ans. “Moi cette France je meurs d’envie de la connaître et je n’ai pas envie de m’habituer à vivre avec le terrorisme, l’insécurité, le chômage de masse. Et je pense qu’on peut faire autrement”.

“NOUS SOMMES LA GÉNÉRATION CLIMAT”

“Face à tous les communautarismes qui voudraient nous diviser, face à tous les discours qui voudraient écarter tant de jeunes de leur propre pays et de cette civilisation magnifique, il faut que les jeunes puissent s’approprier vraiment cette Europe dont nous avons besoin pour nous projeter vers l’avenir”, a dit François-Xavier Bellamy au nom des Républicains.

Née en 1989, la tête de liste de La France insoumise, Manon Aubry, s’est adressée à la jeunesse qui se mobilise contre le réchauffement climatique. “Nous sommes la génération climat. Nous avons 12 ans pour prendre à bras le corps cette catastrophe et aujourd’hui, pour le faire, il faut assumer les ruptures nécessaires avec les règles de l’Union européenne qui nous empêchent de faire la transition écologique”, a-t-elle dit.

“Il faut aujourd’hui voter avec votre coeur, ne soyez pas l’otage des peurs”, a dit Raphaël Glucksmann, représentant du duo Parti socialiste-Place publique.

Yannick Jadot, représentant d’Europe écologie-Les Verts, a invité les jeunes à “s’emparer de l’élection” sans laisser leur destin “décidé par d’autres : les lobbies, les libéraux, la technocratie ou l’extrême droite, la haine ou le repli.”

Au nom du mouvement Génération.s, Benoît Hamon a rappelé pour sa part ses propositions de créer une nationalité européenne et d’inscrire l’interruption volontaire de grossesse dans les traités européens.

Les autres candidats présents étaient Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Ian Brossat (Parti communiste), Florian Philippot (Les Patriotes) et Jean-Christophe Lagarde (UDI).

Elizabeth Pineau, édité par Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below