May 22, 2019 / 8:20 AM / 3 months ago

L'absence d'élus PS serait extrêmement grave, selon Hollande

L'absence d'élus socialistes français au Parlement européen, au cas où la liste conduite par Raphaël Glucksmann recueillerait dimanche moins de 5% des suffrages exprimés, serait "extrêmement grave", a déclaré mercredi François Hollande. /Photo prise le 20 février 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L’absence d’élus socialistes français au Parlement européen, au cas où la liste conduite par Raphaël Glucksmann recueillerait dimanche moins de 5% des suffrages exprimés, serait “extrêmement grave”, a déclaré mercredi François Hollande.

Interrogé sur BFMTV et RMC, l’ancien chef de l’Etat a confirmé qu’il voterait pour la liste PS-Place publique mais a critiqué les propos tenus par sa tête de liste accusant François Mitterrand d’avoir eu des responsabilités dans le génocide au Rwanda en 1994 quand il était à l’Elysée.

“Je suis socialiste, il y a une campagne européenne où l’enjeu va être de savoir quel va être le groupe le plus important au Parlement européen”, a-t-il dit en évoquant un “vote utile” avec pour enjeu l’élection du prochain président de la Commission européenne.

Interrogé sur les risques que cette liste, qui tourne autour du seuil de 5% des intentions de vote dans les sondages, n’ait aucun élu, François Hollande a estimé qu’une telle issue serait “extrêmement grave, pas simplement pour les socialistes et pour la gauche” mais aussi pour la France.

“Comment pourrait-on imaginer que le parti de François Mitterrand, le parti de Lionel Jospin, le parti de François Hollande (...) ne soit pas au sein du Parlement européen ?”, a-t-il poursuivi.

L’ex-président a dit comprendre “l’indignation” des anciens ministres de François Mitterrand mais aussi “d’une grande partie des Français” à propos des accusations de Raphaël Glucksmann sur la responsabilité du gouvernement français de l’époque dans le génocide des Tutsis au Rwanda, “car François Mitterrand a tenu sa place et fait en sorte qu’on puisse à un moment éviter qu’il y ait d’autres massacres.”

Rappelant qu’il y avait eu une mission d’information parlementaire sur les événements de ce pays de l’Afrique des grands lacs et qu’il avait ouvert les archives officielles sur ce dossier, il a estimé qu’il fallait “aller encore plus loin pour montrer que la France n’a pas de responsabilité dans le génocide rwandais”.

“Je ne suis pas d’accord sur cette intervention de Raphaël Glucksmann mais je soutiens la liste socialiste parce que je suis socialiste et je ne mets pas les personnalités au premier rang dans cette affaire. Raphaël Glucksmann ne va pas être président de la Commission européenne”, a conclu François Hollande.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below