May 21, 2019 / 2:24 PM / 4 months ago

EUROPEENNES: Bernard Henri-Lévy fustige les "caïds populistes"

Le philosophe français Bernard Henri-Lévy a lancé mardi une mise en garde contre une victoire des populistes lors des élections européennes à l'issue d'un déjeuner à l'Elysée autour d'Emmanuel Macron réunissant une douzaine d'intellectuels signataires du "manifeste des patriotes européens". /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Le philosophe français Bernard Henri-Lévy a lancé mardi une mise en garde contre une victoire des populistes lors des élections européennes à l’issue d’un déjeuner à l’Elysée autour d’Emmanuel Macron réunissant une douzaine d’intellectuels signataires du “manifeste des patriotes européens”.

Organisé à cinq jours du scrutin, ce déjeuner a notamment réuni la Hongroise Agnes Heller, l’Américaine Anne Applebaum, le Danois Jens Christian Grøndahl et l’Israélien David Grossman.

“Il faudrait être aveugle pour ne pas voir le péril où se trouve l’Europe”, a souligné Bernard Henri-Lévy à la presse. “Une Europe dont (le président russe Vladimir) Poutine a juré l’affaiblissement, dont se moque tous les jours (le président américain) Donald Trump, qui est gangrénée tous les jours de l’intérieur par des petits caïds populistes instrumentalisés par M. Bannon”, l’ancien stratège de Donald Trump, soutien de Marine Le Pen, dont la présence à Paris ce week-end a fait polémique.

“Si les populistes gagnent ou s’ils remportent une demi-victoire, pour l’Europe que nous laisserons à nos enfants et nos petits-enfants c’est une mauvaise nouvelle”, a ajouté Bernard Henri-Lévy, seul convive à prendre la parole devant la presse.

Les essayistes, philosophes et écrivains pro-Europe présents à l’Elysée avaient pour point commun d’avoir signé une tribune publiée le 25 janvier dans plusieurs titres de presse européenne appelant à un “sursaut” et à la “mobilisation” afin d’éviter une “vague populiste” lors des élections européennes.

Selon les sondages, le Parti populaire européen (PPE) et l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates(S&D) - les deux groupes politiques les plus importants au Parlement européen - pourraient perdre chacun une quarantaine de députés.

Les partis eurosceptiques - parmi lesquels figurent entre autres le Rassemblement national (RN), l’Ukip et le mouvement Cinq étoiles italien - verraient eux leurs rangs grossir.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below